Candidature Fillon: les sarkozystes se veulent «lucides et responsables»

Lundi 6 février, François Fillon a été conforté par un resserrement d'une partie de ses rangs derrière lui. Fort des parrainages reçus par le Conseil constitutionnel notamment, il reste plus que jamais candidat à la présidentielle française. Ce mardi 7 mars 2017, les soutiens de l'ancien président Nicolas Sarkozy se sont réunis dans un café parisien. Objectif : pousser l'ancien Premier ministre à rassembler toute sa famille politique.



Candidature Fillon: les sarkozystes se veulent «lucides et responsables»
Ils étaient plusieurs dizaines réunis pour un petit déjeuner. Et il y avait là des ténors de la droite : François Baroin, Laurent Wauquiez, Luc Châtel, Eric Woerth, ou encore Brice Hortefeux, un proche de Nicolas Sarkozy qui s'attèle à résumer l'état d'esprit des participants :

« Nous sommes tout à la fois lucides et responsables. Lucides parce que nous ne nous masquons pas la réalité, nous ne masquons pas les difficultés, mais responsables, parce que nous devons surmonter ce que nous pouvons ressentir pour nous engager autour du candidat de notre famille. »

« Lucide et responsable », le député du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle l'est aussi : « Nous sommes parfaitement lucides sur la difficulté de la situation, mais responsables. Il ne nous reste que 45 jours maintenant pour se mobiliser derrière le seul candidat de la droite et du centre, qui est François Fillon. Il n'y a pas d'autre candidat. »

A défaut du centre-droit, la droite unie comme un seul homme ?

Certains ont toujours des doutes, même s'ils ne le disent pas au micro. Mais tous le reconnaissent maintenant : François Fillon a gagné, il n'y a pas d'alternative à sa candidature. Et tous les plans échafaudés pour le remplacer ont échoué, insiste Daniel Fasquelle :« Maintenant, c'est terminé les plans B, C, X, Y, W, on cesse de tergiverser, de se faire des nœuds au cerveau. Je crois qu'il y a eu cette période de débats, de doutes, elle est maintenant définitivement refermée. Elle a été refermée hier par Alain Juppé, elle a été refermée par François Fillon. Il faut maintenant clairement se mobiliser, aller de l'avant pour faire gagner notre candidat et surtout son projet. »

Les sarkozystes attendent maintenant des « gestes forts » de sa part. « On ne veut pas des postes, mais on veut qu'il rassemble toute la droite ! », affirme une participante à la réunion.

(Avec Rfi)

Ousmane Demba Kane

Mardi 7 Mars 2017 - 15:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter