Carla Bruni-Sarkozy tente de désamorcer les rumeurs sur son couple.



Carla Bruni-Sarkozy tente de désamorcer les rumeurs sur son couple.


Carla Bruni-Sarkozy a affirmé mercredi 7 avril que Nicolas Sarkozy et elle-même n'étaient victimes « d'aucun complot » à propos des rumeurs circulant sur leur couple depuis plusieurs semaines. La Première dame tente ainsi de mettre fin à une tempête devenue incontrôlable ces derniers jours. Elle a également écarté toute accusation contre l'ex-ministre de la Justice Rachida Dati, soupçonnée par des proches de Nicolas Sarkozy d'avoir alimenté ces rumeurs.

Elle s'est invitée à la dernière minute sur l'antenne d'Europe 1, car Carla Bruni le dit elle-même, « ce qui me préoccupe, c'est d'aider mon mari ».
La Première dame de France, désignée porte-parole du président de la République pour l'occasion, l'assure : « Il n'y a pas de complot, ces rumeurs sont insignifiantes et nous n'avons jamais essayé de les combattre... ».
On avait pourtant cru le contraire, au vu de l'agitation déclenchée par l'Elysée depuis le week-end dernier : c'est bien Pierre Charon, le conseiller en communication du chef de l'Etat qui avait évoqué « un complot international ». « La peur doit changer de camp », disait-il. C'est bien l'avocat de Nicolas Sarkozy qui avait dénoncé « une manipulation », et c'est bien Claude Guéant, le secrétaire général de l'Elysée, qui avait affirmé que Nicolas Sarkozy ne voulait « plus voir Rachida Dati », soupçonnée d'alimenter la rumeur.

Bref, l'affaire commençait à prendre « des proportions ridicules », pour reprendre l'expression de Carla Bruni. D'où cette opération rétropédalage de grande ampleur. Un changement de stratégie de communication radical, avant que cette affaire ne laisse des traces durables dans l'opinion et que Nicolas Sarkozy ne donne l'impression de s'occuper de son couple avant de s'occuper des Français.


RFI

Jeudi 8 Avril 2010 - 15:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter