Carnet de visites : Karim Wade méprise et élude tout sujet lié à Djibo

Karim Wade/Djibo Ka. Le courant ne passe pas. Ou du moins, c'est Wade-fils qui le ne considère pas et le méprise à suffisance. Alors que le leader de l'URD qui était l'un des principaux membres du Front Patriotique pour la Défense de la République qui lutte bec et ongle pour la liberté de Karim Wade et le respect des libertés a annoncé son alliance avec Macky et tout le monde en parle, Karim Wade évite et ignore royalement la question.



Carnet de visites : Karim Wade méprise et élude tout sujet lié à Djibo
Djibo Ka n’intéresse vraisemblablement pas Karim Wade. Son alliance annoncée avec Macky Sall est quasiment sur toutes les lèvres et fait actuellement les choix gras. Mais cela ne semble pas être le cas à la prison de Reubeuss. Karim Wade a encore reçu du monde hier, lundi. Mais, de toutes les personnes qu’il a rencontrées, il n’a pas voulu évoquer l’affaire Djibo Ka. Hélène Chaupin, la présidente du Mouvement Actions de Solidarité et de soutien à Karim Wade (ASSKAW) a été interpelée sur ses discussions avec l’ancien ministre des Infrastructures, des Transports aériens, de la Coopération internationale et de l’énergie.
 
Tout de go, elle a fait savoir : « Ce n’est pas Djibo qui nous intéresse. Il n’a pas évoqué la question. Il ne veut même pas en parler. Djibo Ka est dépassé». La dirigeante de ASSKAW d’insister : «qu’il revienne avec Macky, ce n’est pas notre tasse de thé. Que Djibo rejoigne Macky, cela ne surprend personne. Ce n’est pas de l’information».
 
Hélène Chaupin a estimé que «c’est après plusieurs appels lancés à Macky pour se faire inviter, cela ne pouvait aboutir qu’à cela». Dans la foulée, elle a souligné : «nous parlons d’un peuple, d’une ambition nationale. Ce ne sont les petits politiciens qui nous intéressent. Nous menons ce combat et nous allons vers les gens vers qui nous devons aller pour les faire adhérer à la cause noble».
 
On est au-delà des détails et des personnes, a-t-elle précisé, «le mouvement travaille à quadriller et à les envahir. Nous sommes en train de faire un travail en profondeur aussi bien au Sénégal qu’au niveau international».
 


Mardi 18 Août 2015 - 11:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter