Cas Joel Kmanou : une rocambolesque affaire d’espionnage

Derrière l’affaire du faux Conseiller de Macky Sall, la Division des Investigations Criminelles (DIC), a décelé une rocambolesque affaire d’espionnage sous forme de « vente d’informations ». Des décrets d’avance pris par le Président Macky Sall, des documents confidentiels sur l’équipement de la PUF, la Mission de Paix au Mali, des cartes de visites de Colonels, un laisser-passé signé par le Chef d’état-major particulier du président de la République.



Cas Joel Kmanou : une rocambolesque affaire d’espionnage
Tout a commencé lors de l’hommage à Mbaye Gana Kébé, le samedi 06 juillet 2013. Plusieurs personnalités ont fait le déplacement. Dans le flot des personnalités qui ont effectué le déplacement, l’une d’elle suscite la curiosité des invités, « un conseiller spécial du président de la République » que le président de l’Association des Ecrivains Sénégalais (AES), Alioune Badara Bèye, présente à l’assistance.
 
 Ce n’est pas son jeune âge qui étonne mais son accent. A la fin de la cérémonie, l’information sur ce mystérieux « conseiller spécial » est remontée en haut. Les services sont saisis pour vérification. L’individu, bien qu’écrivain à ses heures perdues, n’en est pas un « Conseiller spécial ». Très discrète, la DIC entre dans le coup. La Police de l’air et des frontières PAF est alertée. Le Camerounais, Joel Kmanou est intercepté par la PAF à l’aéroport avant-hier où il a voulu prendre un vol vers Douala.
 
Selon le journal « Libération », il est interpellé sur les documents retrouvés chez lui. Surtout par rapport aux documents de la PUF, Joel Kmanou affirmait que c’est pour les besoins d’une société qu’il représente et qui doit gagner des marchés d’équipements. Une version qui laisse les enquêteurs perplexes. L’enquête de la DIC à révélé que Kmanou a infiltré au plus haut niveau la gendarmerie nationale. A quelle fin ?


Mercredi 17 Juillet 2013 - 11:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter