Casamance : César Atoute Badiate s’oppose à la réalisation de 150 km de piste




C’est un projet qui entre dans le cadre de la construction de la Route Nationale (RN) n°6 dont le chef rebelle du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) ne veut pas entendre parler. Le ravisseur des 12 démineurs ne
Membre du groupe de réflexion pour la paix dans la zone en conflit du sud, Balla Moussa Daffé annonce l’ouverture des négociations. « Effectivement, César Atoute Badiate est réticent pour la réalisation des pistes qui devaient constituer des bretelles allant vers les zones de productions.


Malheureusement, il se trouve que la plupart des cantonnements du maquis se trouvent sur cet axe vers la frontière de la Guinée Bissau. Les rebelles pensent qu’ils vont être à découvert si on réalise ces pistes-là, ils craignent de subir les assauts de l’Armée. Il s’agit de 150 km de pistes de productions, ce qui n’est pas rien. C’est pour cela que nous avons entamé des négociations pour les ramener à la raison ».
Un groupe de contact du MFDC qui a rejoint la société civile ainsi que l’évêque de Ziguinchor, ainsi que toutes les bonnes volontés s’y mettent pour faire reculer le MFCD.  


« Si on réalise cette nationale 6 sans ses bretelles de productions, cela va être un handicap pour le transport des productions allant de bananes, oranges, mangues de la Casamance » dit le membre du groupe de réflexion qui indique que César Atoute Badiate a toutefois accepté que le déminage reprenne le long de la fameuse route.


Vendredi 21 Février 2014 - 19:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter