Casamance : « Cessez-le-feu précaire mais salutaire »


C’est le sentiment de SOS Casamance, « depuis l'accession du Président Macky SALL à la magistrature suprême nous vivons une situation en Casamance, caractérisée, par un cessez-le-feu précaire, mais salutaire qui mérite nos encouragements dans la perspective d’un processus de paix que nous souhaitons vivement ». Pour l’association, « cette situation doit être mise à Profit et même booster davantage par toutes les parties prenantes sans exclusion pour la conclusion définitive d’une Paix durable. Les populations concernées, dans ce cas, doivent faire l’objet d’une écoute particulièrement attentive ».



Casamance : « Cessez-le-feu précaire mais salutaire »
SOS Casamance constate que face « à l'absence d'initiatives constructives fortes de part et d’autre, les populations ont l’impression d’être laissées pour compte, et livrées à leur destin, ce qui a entraîné ces expressions de ras-le-bol par des manifestations citoyennes à travers la Région ces derniers jours ».
 
A travers son communiqué l’organisation considère que « du PAKAO  à KAGNOBON, les sentiments sont les mêmes :le désespoir !  Elles n’hésitent pas  dans ces conditions, à brandir la menace d'une abstention lors des échéances électorales locales de 2014 ».
 
C’est ainsi qu’elle interpelle solennellement le président de la République et le Chef du gouvernement, à prendre des mesures urgentes pour répondre à l'appel des braves populations qui n'ont que trop souffert.
 
« SOS CASAMANCE, exprime ainsi toute sa Solidarité et son soutien indéfectible aux revendications posées par les populations des dites localités, qui s'articulent principalement, entre autres,  autour de la sécurité, l'électrification, la désalinisation et la construction d'un lycée ».
 
Constatant, « l’absence de manifestation de bonne volonté de la part des Autorités qui augure un espoir certain d’une sortie de crise, SOS Casamance  invite  le gouvernement et le MFDC à s'entendre sur une feuille de route, formellement, pour ouvrir les voies d’un dialogue national tant attendu, ce qui contribuera à installer la confiance mutuelle et la sérénité même chez nos partenaires internationaux ».
 
« L’organisation SOS Casamance soutient ce dialogue et est prête à s’engager activement dans ce processus avec ses modestes moyens pour une Paix juste et durable en Casamance », termine le communiqué.
 
                                                                                                     


Lundi 21 Octobre 2013 - 18:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter