Casamance : Macky accélère la cadence vers la paix

Le président Sall décidé à faire mieux que ces prédécesseurs. En effet, la paix est au cœur de sa visite de trois (3) jours en Casamance. Macky Sall donne des instructions au groupe de réflexion pour la paix dans la zone en conflit depuis plus de trente (30) ans. Robert Sagna, à la tête dudit groupe reçu par le successeur de Wade hier, est porteur du message de paix du président de la République. Ce, au moment où l’une des branches armées du Mouvement des Forces Démocratiques de Casamance (MFDC) a convoqué son état major pour se prononcer sur son dernier refus de voir des pistes de productions construites autour de la Route Nationale (RN) n°6 financé par les américains qui menacent à leur tour.



Ça bouge en Casamance. Macky Sall a reçu Robert Sagna, ancien maire de Ziguinchor et non moins coordonnateur du groupe de réflexion pour la paix en Casamance. A ce dernier, le chef de l’Etat a donné un message de paix qu’il va relayer dans le maquis.  En effet, c’est par Robert Sagna en charge du dossier Casamance que Macky Sall a ouvert son ballet d’audiences à la gouvernance de Ziguinchor. Lors de la rencontre, il a été notamment question de faire le point du conflit en Casamance. A ce sujet, Macky de se féliciter de l’accalmie notée dans la région, qui résulte  des efforts consentis par Robert Sagna et de son groupe pour la paix en contact permanent avec le maquis.


Mieux, selon une source présente lors de l’audience, les menaces brandies par le chef rebelle de Kasserole pourrait ne plus être d’actualité. Car César Atoute Badiate pourrait revenir sur son refus de voir des routes secondaires à la RN6 sur l’axe sud construites. César Atoute Badiate et Cie ont été sensibilités sur le fait que le refus de construire ces routes pourrait amener les américains à réinvestir ces fonds dans une autre région.
Pour l’heure, renseigne le correspondant de la Rfm, César Atoute Badiate réunit ce jour son état major pour se prononcer sur la question. Ce, au moment où le chef de l’Etat a réaffirmé son soutien au groupe de réflexion avec toutefois des propositions allant dans le sens d’accélérer la cadence vers la paix définitive. 


Mardi 18 Mars 2014 - 13:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter