Casamance : Salif Sadio décréte un cessez-le-feu pour la paix




Encore un signal fort du côté de la Casamance. Après la sortie César Atoute Badiate invitant l’Etat à la table des négociations aux Etats-Unis, Salif Sadio se signale. Ce, selon Zik Fm, pour décréter un cessez-le-feu. Selon le chef rebelle, c’est pour donner une chance aux négociations de paix avec le gouvernement. Toutefois, avertit Salif Sadio, les autorités devront veiller entre temps à ne pas provoquer les rebelles. L’appel du chef rebelle de Kasserole, César Atoute Badiate date du 8 septembre dernier. En effet, au cours d’une rencontre qui a réuni le chef rebelle, Robert Sagna, un représentant du cardinal Théodore Adrien Sarr, l’Abbé Dominique Mendy, un représentant de l’Evêque de Ziguinchor, de émissaires de l’Etat du Sénégal et des représentants de l’Ambassade des Etats-Unis  à Sào Domingos en terre Bissau-guinéenne, l’homme fort du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC)  exigeait par ailleurs la tenue d’une rencontre inter-MFDC avant les négociations entre le MFDC et le gouvernement.


Mais les fermes représailles du cercle des intellectuels et universitaires était tombé le 28 mars dernier. Ce, pour recadrer César Atoute Badiate et le même Salif Sadio qui était allé jusqu’à proposer de mettre la somme de trois (3) millions de F CFA à l’hôpital régional de Ziguinchor et assimiler la visite de 72 heures du 17 mars dernier du président Sall à une pré-campagne. 


Lundi 28 Avril 2014 - 17:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter