Cbao - Aïda Ndiongue : « Inadmissibles, les défaillances de contrôle interne », rapporte la DPJ



Cbao - Aïda Ndiongue : « Inadmissibles, les défaillances de contrôle interne », rapporte la DPJ

« Inadmissible », c'est ainsi que le Directeur de la Police Judiciaire (DPJ) a qualifié le comportement de la Cbao-Attijari accusant la banque dans son rapport transmis au procureur spécial d'avoir fait de la rétention d'informations sur le dossier Aida Ndiongue. Les Enquêteurs ont mis à nu plusieurs défaillances de la Cbao où la gestion des bons de caisse avait été épinglée par la commission bancaire.


Dans le procès-verbal transmis au procureur spécial, le DPJ, Seydou Bocar Yague, a formellement incriminé la banque. Sous le titre « défaillance notées au niveau de la Cbao », il écrit : « Les dispositifs de contrôle mis en place au niveau de cette banque ne fonctionnent pas régulièrement. À titre d'exemple, l'audit interne n'est pas passé depuis sa naissance en 2009 ou 2010. Le Dame Astou Ndiongue a loué 24 coffres pour lesquels elle a signé 19 contrats de location. Donc, il y 4 coffres dont elle n'a pas signé les contrats et qui ont été remplis au nom de Keur Marame Bercy. Ces manquements ont été corroborés par la confusion qui a régné sur le véritable titulaire du coffre 115 entre Mme Ndiongue et l'homme d'affaires Mbackiou Faye ».


Le DPJ révèle aussi que malgré les sommes colossales, la dame Astou Ndiongue n'a jamais fait l'objet d'une déclaration de soupçon auprès de la CENTIF. Plus grave selon le rapport, « les services de la Cbao se sont abstenus de donner les informations sur las avoir de Mme Ndiongue quand il a reçu des réquisitions sur le recensement des comptes bancaires ».


D'ailleurs, cette défaillance est reconnue par un responsable de la banque, Fary Déthié Ndao qui soutient, « depuis mon arrivée, l'audit interne n'est pas passé ». Il révèle aussi que les mêmes défaillances ont été décelées politiques par la commission bancaire fin novembre début décembre selon "Libération".



Jeudi 3 Avril 2014 - 11:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter