«Ce n’est pas Macky Sall qui a ramené le mandat à 7 ans», Me Sidiki Kaba

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a apporté la réplique à l’opposition qui multiplie les sorties pour fustiger la non-réduction du mandat présidentiel. Notamment, en rejetant la faute sur le Parti démocratique sénégalais (Pds) qui appelle à un boycott du référendum du 20 mars prochain.



«Le Président s’est conformé à la décision du Conseil constitutionnel. Sur le fondement de l’Etat de droit, nul ne peut s’y soustraire, y compris même le président de la République », répond le ministre de la Justice. Me Sidiki Kaba va plus en marge de la cérémonie de remise de diplôme à des étudiants congolais formés par le Centre de Formation Judiciaire (CFJ) au Palais de la Justice de Dakar.

Selon le Garde des Sceaux, le Chef de l'Etat est allé jusqu’au bout de son engagement électoral de réduire son mandat en cours de 7 à 5 ans. Ainsi le débat politique ne devrait pas uniquement porter sur ce point, mais sur l’ensemble du projet de réformes. Pour lui, les 14 autres points de la mouture revêtent aussi la même importance. Car, à l’en croire, ils consacrent touts des droits nouveaux visant à renforcer d’avantage la démocratie Sénégalaise.

«Le bavardage politique est inhérent à toute démocratie. Mais, personne ne peut se soustraire à une décision de justice », plaide le ministre tout en répliquant au Parti Démocratique Sénégalais (PDS) qui appelle au boycott du référendum prévu le 20 mars prochain. «Le Président Macky Sall n’est pas responsable de cette instabilité. Il faut aller chercher les responsabilités ailleurs. Il faudrait dire que si tout allait bien, on ne serait pas là. Nous serions à un mandat de 5 ans. Il ne faut pas oublier que le référendum de 2001 avait fixé la durée du mandat à 5 ans », scande Me Sidiki Kaba qui invite les Sénégalais à poser la question aux responsables du Pds qui ont ramené le mandat à 7 ans. 


Samedi 20 Février 2016 - 08:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter