Ce que l'on sait du crash en Colombie

Le club brésilien de Chapecoense a été victime d'un tragique accident aérien en Colombie. Le point sur ce que l'on sait jusqu'à présent sur ce drame.



Ce que l'on sait du crash en Colombie
Que s'est-il passé ?

Le vol CP 2933, transportant 81 personnes dont l'équipe de football brésilienne de Chapecoense en route pour disputer la finale de la Copa Sudamericana, a disparu des écrans radar vers 21h30 puis s'est écrasé une heure plus tard dans les hauteurs de Cerro Gordo, dans le centre-ouest de la Colombie, à 50 km de Medellin où il devait initialement atterrir. L'avion aurait émis un signal d'urgence faisant état de «pannes d'électricité». L'accès au site de la catastrophe n'est possible que par voie terrestre en raison de mauvaises conditions climatiques.
 
Y a-t-il des rescapés ?

Oui, au nombre de sept : trois joueurs de l'équipe de Chapecoense, les défenseurs Alan Ruschel et Hélio Neto ainsi que le gardien de but Jackson Follman, un journaliste et deux membres d'équipage. Le gardien de but Danilo n'a finalement pas survécu à ses blessures.

Quelle est cette compagnie bolivienne ?
 
Les joueurs de Chapecoense ont voyagé dans un avion de la compagnie Lamia Bolivia, qui est régulièrement utilisé pour transporter les équipes sud-américaines. Il y a quinze jours, la sélection argentine avait également voyagé dans cet avion pour revenir de Belo Horizonte, où elle avait affronté le Brésil. Leo Messi avait d'ailleurs été malade dans le vol en raison des turbulences au-dessus de la Cordillère des Andes. Il s'agissait d'un modèle de la British Aerospace, qui a aussitôt envoyé des experts sur place.

Chapecoense, du rêve au cauchemar

Pourquoi une compagnie bolivienne ?

L'avion, parti du Brésil, avait fait une escale à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie, avant de repartir pour Rionegro, en Colombie. Selon l'agence espagnole EFE, les joueurs devaient au départ prendre un vol charter pour arriver directement du Brésil à Medellin en Colombie mais les autorités aéro-civiles brésiliennes (ANAC) s'y étaient opposées, ce qui les a contraints à faire escale en Bolivie et à prendre un second avion.
 
Que va t-il advenir de la finale de Copa Sudamericana ?

La Fédération sud-américaine de football (Conmebol) a suspendu tous les matches et annulé la finale. Le club colombien finaliste, l'Atlético Nacional, a déposé une requête auprès de cette dernière pour que le titre soit attribué au club brésilien endeuillé. Aucune décision n'a pour l'instant été annoncée en ce sens.
 

Khadim FALL

Mardi 29 Novembre 2016 - 15:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter