Centrafrique : à Bangui, révélations sur un centre illégal de détention et de torture

En Centrafrique, des informations font état depuis quelques jours de l'existence d'un centre de détention illégal à Bangui dans le bâtiment du Comité extraordinaire pour la défense des acquis démocratiques (Cedad), un service de renseignement officiel dirigé par le très influent Noureddine Adam. La torture y serait largement utilisée. Le Haut commissariat aux droits de l'homme des Nations unies (HCDH) se dit préoccupé et appelle les autorités à mettre fin à ces pratiques, comme l’a déclaré à RFI Cécile Pouilly, l'une des porte-paroles de cette instance onusienne.



Des combattants de la Seleka en patrouille à Bangui, le 26 mars 2013. REUTERS/Alain Amontchi
Des combattants de la Seleka en patrouille à Bangui, le 26 mars 2013. REUTERS/Alain Amontchi
Cécile Pouilly
Porte-parole du Haut Commissariat aux droits de l'homme des Nations unies

"Il semble que, parmi les personnels travaillant au Cedad, figurent des forces ex-Seleka."


Vendredi 15 Novembre 2013 - 10:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter