Centrafrique: accord à Boda pour la fin des violences

Un accord vient d'être signé à Boda, cette localité située à 150 kilomètres à l'ouest de Bangui. Les musulmans s'apprêtaient à quitter la ville pour émigrer vers d'autres cieux. Près de 6 000 des 11 000 musulmans que compte la ville s'étaient inscrits pour partir en convoi vers Bangui, puis vers l'étranger si possible. Depuis le début du mois de février, la communauté musulmane ne se sentait plus en sécurité. Le tout nouveau ministre-conseiller à la primature, Joachim Kokaté, a été dépêché sur place et a négocié un accord qui a été signé notamment par les mouvements anti-balaka, dont il est l'ex-coordonateur.



Les anti-balaka ont signé un accord promettant une coopération avec la force française Sangaris. AFP PHOTO / FRED DUFOUR
Les anti-balaka ont signé un accord promettant une coopération avec la force française Sangaris. AFP PHOTO / FRED DUFOUR
Les responsables anti-balaka de la ville de Boda ont décidé de ne plus s’attaquer à la population. Ils ne toucheront plus à personne. Ils ont signé un engagement écrit pour coopérer avec Sangaris.
Joachim KokatéMinistre-conseiller à la primature


Lundi 17 Mars 2014 - 09:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter