Centrafrique: bilan mitigé pour l’opération de désarmement à Bangui

En Centrafrique, ce dimanche 8 juin les habitants de Bangui étaient invités à se rendre dans toutes les mairies d'arrondissement pour y déposer leurs armes. Une vaste opération de désarmement volontaire destinée aux civils et initiée par le gouvernement. Le bilan de l'opération est mitigé mais les autorités espèrent qu'elle marque le début d'une prise de conscience.



Un habitant du quartier PK5 remet sa machette à un soldat de la Misca. Bangui, le 8 juin 2014. AFP PHOTO/MARCO LONGARI
Un habitant du quartier PK5 remet sa machette à un soldat de la Misca. Bangui, le 8 juin 2014. AFP PHOTO/MARCO LONGARI
Dans le quartier de Boy-Rab à Bangui, des jeunes vêtus de T-shirts blancs sillonnent les rues pour inviter les habitants à se rendre à la mairie. Tout le monde est mis à contribution, même le porte-parole des anti-Balaka, Emotion Brice Namsio, promet de contribuer. […] Dans chaque mairie, à un moment de la journée, des ministres viennent s’enquérir de la situation. […] Les jeunes qui se prêtent au désarmement sont félicités par les femmes du quartier. Moustapha s’est laissé convaincre : " J’ai déposé une machette et une grenade, parce qu’on sait que la Misca et Sangaris sont là pour nous protéger et que ça ne sert à rien de se battre ". Si au PK5 la récolte a été moins maigre qu’ailleurs à la fin de la journée, la collecte globale reste symbolique à Bangui. Mais ce n’est pas la quantité qui compte, explique le Premier ministre André Nzapayéké, venu relever les compteurs en fin de journée.


Dépêche

Lundi 9 Juin 2014 - 02:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter