Centrafrique: le procureur dément toute chasse aux sorcières dans l'affaire Daffhane

A Bangui, des proches de Mohamed Daffhane, éphémère ministre arrêté il y a 8 jours et soupçonné de détournements de fonds, dénonce une chasse aux sorcières. Hier, samedi 8 juillet, c'est sa belle-soeur qui a été interpellée. « Pour les raisons de l'enquête », explique aujourd'hui le procureur de la République. D'après Alain Tolmo, il n'y a pas de chasse aux sorcières. Quant à Mohamed Daffhane, ses proches craignent une inculpation dans les toutes prochaines heures. Son avocat, qui n'a pu rencontrer son client depuis huit jours, dénonce, quant à lui, une détention illégale.



Centrafrique: le procureur dément toute chasse aux sorcières dans l'affaire Daffhane
Alain Tolmo

Procureur

Il y a des dénonciations sur des faits, qui concernent soit sa belle-soeur, soit cette personne proche, soit d'autres personnes, qui ont des informations sur des armes et autres. Celui qui n'a rien à se reprocher par rapport aux faits pénaux peut se tirer d'affaire

rca_son_dossier_daffhane_arrestation_proche_procureur.mp3 RCA_SON_DOSSIER_DAFFHANE_ARRESTATION_PROCHE_PROCUREUR.mp3  (401.99 Ko)




Lundi 8 Juillet 2013 - 10:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter