Centre ivoirien: Des locaux administratifs et de sociétés privées pillés dans des manifestations contre la hausse de l’électricité

Des locaux administratifs et de sociétés privées ivoiriennes à Bouaké (Centre) ont été pillés et saccagés vendredi par des centaines de manifestants pour protester contre le coût élevé des factures d’électricité, faisant deux morts par balle.



Ces personnes ont par la suite saccagé et pillé les locaux de la Nsia Banque (du Groupe Nsia), de la direction régionale des impôts, la Société de distribution d’eau en Côte d’Ivoire (Sodeci) au quartier commerce (centre administratif de la ville) et la préfecture à Koko (quartier populaire).

 

Toutefois, l’agence principale de la CIE de Bouaké située au commerce n’a pas été touchée. Les forces de sécurité, déployées plus tôt avaient établi un périmètre de sécurité aux alentours afin de ralentir la progression des manifestants.

 

Au cours de ces manifestations éclatées à Bouaké, deux personnes ont été tuées vers 11H00 GMT par balle lorsque la foule se dirigeait vers l’agence de la Banque atlantique au Commerce.

 

Des matériels informatiques, bureautiques et électroménagers ont été emportés par les manifestants qui protestaient contre le coût élevé des factures, selon la même source.

 

Vers 17H00GMT, le calme était revenu à Bouaké où une cinquantaine d’éléments du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo, une unité spéciale) étaient positionnés à l’entrée de la ville, a constaté un envoyé spécial de ALERTE INFO.

 

Des policiers ont été aperçus vers 17H30GMT aux alentours des différentes agences saccagées pour assurer la sécurité.

 

Des manifestations similaires ont éclaté depuis mardi dans certaines villes de la Côte d’Ivoire notamment à Yamoussoukro (capitale politique), Daloa (Centre-Ouest), Korhogo (Nord) et Tiassalé. Les locaux de la CIE, distributeur exclusif d’électricité en Côte d’Ivoire ont été saccagés et pillés par ces manifestants qui ont tenté d’y mettre le feu.

 

En janvier, les factures d’électricité ont connu une hausse allant jusqu’à 50% contrairement aux 16% prévus par le gouvernement ivoirien.

 

Pour calmer la grogne, le président ivoirien, Alassane Ouattara a annoncé à l’occasion du 1er mai, l’annulation de l’ajustement tarifaire et le remboursement du trop-perçu aux abonnés.

 

Dans l’application de cette décision, les consommateurs ont reçu deux factures, celles de mars-avril et mai-juin, dans le mois de juillet.

 

Mercredi à la suite des manifestations, le directeur général de la CIE a annoncé dans la foulée le report d’un mois de la date limite de paiement de juillet, à la télévision nationale.

Source: Rfi.



Samedi 23 Juillet 2016 - 01:18




1.Posté par aicha le 23/07/2016 12:00
DETENTE........le corps humain a besoin de tendresse de sensation pour évacuer la fatigue et le stress de la vie.
massage DANS nouveau cabinet de masage de soin corporel qui offre a votre corps tout le bonheur de massage avec des moments de relaxation et de détente.
Tel ouest foire 77 673 66 85 / 77 181 19 99

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter