Centre ivoirien: les violences domestiques sont le premier type d’agressions auxquelles sont confrontées les populations de la région du Bélier

Les violences domestiques constituent le premier type d’agressions auxquelles ont été confrontés en près d’un an les populations de la région du Bélier (centre de la Côte d’Ivoire dont le chef-lieu est la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro), révèle le rapport d’une enquête.



De mai 2015 à juin 2016, "33% des hommes, femmes et enfants" des six départements de la région du Bélier ont révélé avoir été "agressés, la majeure partie du temps à la maison", indique le rapport d’enquête 2016 sur les violences dans la région réalisé par les services de la préfecture centrale de Yamoussoukro (environ 236 km d’Abidjan).
 
Ces actes de violence portent en général selon l’enquête, sur "des coups avec ou sans instrument, des morsures, étranglement, ligotage, jet d’objets, injures, viols, privations de liberté, entre les membres d’une même famille et/ou des membres d’une famille sur une personne étrangère avec laquelle ils partagent le même toit".
 
Une situation qui, révèle le rapport, va souvent jusqu’à "entraîner la mort", or, se produisant à la maison, "un endroit censé offrir la sécurité et la protection".
 
Selon cette enquête, le banditisme armé vient en seconde position avec 26 % suivi des violences politiques, 4%, religieuses 4% et ethniques 1%.
 
Pour toutes ces agressions subies, "45% des populations disent avoir eu recours à une autorité (sécuritaire) en vue de bénéficier d'une assistance", tandis que "14% avouent n’avoir jamais été tenté par cette idée", privilégiant  plutôt "le règlement à l’amiable".
 
La région du Bélier compte dix-neuf sous-préfectures, reparties dans six départements. 37% de la population de cette agglomération vit en zone urbaine et 63% en zone rurale.

Source: Alerte Infos


Mercredi 6 Juillet 2016 - 18:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter