Cérémonie des Vœux 2014: l’intégralité du discours du Cardinal Sarr

L'intégralité du discours du Cardinal Sarr à l'occasion de la traditionnelle cérémonie de présentation des voeux pour le nouvel an, organisée, hier, 30 décembre 2014, à la crypte de la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Dakar.



Messieurs les Vicaires Général et Episcopaux,
Chers confrères dans le sacerdoce,
Chers religieux, religieuses,
Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,
 
1-Permettez-moi, avant tout, de vous remercier très sincèrement,
vous toutes et vous tous qui avez pris de votre temps, pour prendre part à cette cérémonie familiale, qui nous rassemble de nouveau à la fin d’une année civile. Je lis dans votre présence l’expression d’une estime, d’une affection, et d’un attachement fidèles, au pasteur que Dieu vous donné, et qui est en train de se retirer du gouvernement de l’Archidiocèse de Dakar. Merci à toutes et à tous ! Que Dieu vous bénisse et vous fasse toujours goûter les joies de la fraternité en Jésus-Christ !
 
Permettez-moi ensuite de me tourner vers toutes les personnes, qui ont successivement pris la parole, au nom des entités diocésaines qu’elles représentent, pour me formuler les vœux de l’ensemble de la Famille diocésaine. Je les remercie très chaleureusement des bonnes paroles exprimées, ainsi que des prières, qui ont été adressées au Maître de nos vies, et qui le seront encore, pour ma personne et pour la Famille diocésaine. 
 
J’adresse enfin mes sincères remerciements à tous ceux et celles, qui ont pris une part active à la préparation et à l’organisation de cette cérémonie, nous permettant de goûter à la joie des retrouvailles fraternelles et de l’ambiance familiale. Que Dieu bénisse les uns et les autres, et les récompensent des services rendus !
 
2-A nos yeux à nous tous, cette cérémonie de présentation de vœux à
l’Archevêque de Dakar, devenue traditionnelle dans l’agenda diocésain, revêt cette année une dimension toute particulière. C’est bien la dernière fois en effet, que vous m’exprimerez vos bons vœux et m’assurerez de vos prières, en tant que Pasteur de notre Famille diocésaine. Alors la cérémonie d’aujourd’hui fait partie des démarches d’adieu qui tissent progressivement la fin de liens et de relations établis, et le début de relations et de liens nouveaux.
 
En attendant l’esquisse d’un bilan à l’occasion de la future passation de service, je veux surtout laisser la gratitude qui habite mon cœur s’exprimer en multiples remerciements. Je veux tout d’abord dire mon action de grâce à mon Créateur et Sauveur, Lui qui m’a « tissé dans le sein maternel », m’appelant déjà au Sacerdoce chrétien et à la montée de ses divers degrés, me confiant en même temps des missions correspondantes, qui ne sont que la traduction de l’unique Mission du Sacerdoce chrétien dans l’Eglise et dans le monde. Oui avec Saint Paul, j’ose m’exclamer aujourd’hui : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ » (Eph 1,3).
 
Mon esprit et mon cœur se tournent aussi vers les Pasteurs, par qui le Maître de ma vie est passé, pour m’appeler au Sacerdoce et me faire part de sa Mission. Je cite d’abord feu le Cardinal Hyacinthe THIANDOUM, qui m’a appelé au sacerdoce en 1964, m’assignant une mission de prêtre étudiant, puis la mission de formateur de futurs prêtres à Ngasobil. Je cite ensuite le Pape Paul VI, qui m’a nommé Evêque de Kaolack en 1974 ; le Pape Jean-Paul II, qui m’a confié la charge d’Archevêque de Dakar en 2000 ; le Pape Benoit XVI, qui a fait de moi un Cardinal de l’Eglise catholique en 2007 ; enfin le Pape François, qui vient de me faire la grâce d’accepter ma demande d’être déchargé de la charge pastorale d’Archevêque de Dakar. 
 
Mon esprit et mon cœur se tournent aussi vers ces prêtres, religieux et laïcs, qui ont accepté de m’accompagner et de m’assister dans l’accomplissement de mes charges pastorales, au sein des structures diocésaines de concertation et de participation. Je cite en premier lieu tous les prêtres qui ont accepté d’être mes plus proches collaborateurs, comme Vicaires Généraux et Vicaires Episcopaux, de 2000 à 2014. Je les ai beaucoup sollicités pour de multiples réunions ; ils ont toujours manifesté une disponibilité généreuse et continuelle, et ont enrichi mes décisions de leurs avis judicieux, sans parler de toutes les actions qu’ils ont menées en mon nom, telles les présidences de cérémonies, les visites et réunions dans les paroisses… 
 
Je cite ensuite les membres du Conseil d’Administration ou Conseil Diocésain pour les Affaires économiques, qui ont également enrichi mes décisions de leurs avis judicieux, me préservant même de prendre des décisions qui auraient été néfastes. Grâce à eux, nous avons pu décider et exécuter des ouvrages, poser des actions bénéfiques à l’archidiocèse. Tout cela entre les années 2000 et 2014.
 
Je cite encore les membres des différents Conseils Presbytéraux que j’ai constitués tous les quatre ans, de 2000 à 2014. Eux aussi ont accepté généreusement de prendre une part active aux nombreuses réunions, qui m’ont aidé à donner des directives et des orientations pastorales, à finaliser des textes normatifs… A coté d’eux, je cite les différents responsables des structures diocésaines, et toutes les personnes qui ont collaboré avec eux, pour l’accomplissement des tâches confiées. Je veux parler de l’Archevêché de Dakar et du Secrétariat Episcopal de Pastorale, de notre Centrale des Œuvres, de l’Economat diocésain ou Procure de l’Archidiocèse de Dakar, de la Direction Diocésaine de l’Enseignement, de Caritas Dakar, de la Librairie Clairafrique, l'Oficom... 
 
Mon cœur et mon esprit se tournent enfin vers l’ensemble des fidèles du Christ de l’Archidiocèse de Dakar, prêtres, religieux, religieuses et laïcs, avec lesquels j’ai essayé de construire l’Eglise Famille de Dieu diocésaine, rêvant toujours et jusqu’aujourd’hui d’en faire de plus en plus ensemble une maison, où se vit la fraternité en Jésus-Christ, et une école où elle s’apprend d’année en année, et durant tout notre séjour sur terre.
 
 A tous ceux-là et celles-là, j’exprime aussi ma profonde gratitude, pour tout ce que nous avons été ensemble, pour tout ce que nous avons fait ensemble. Puissent ces quatorze années qui passent, être source de grâces pour le présent et l’avenir de nous tous, pour une plus grande fidélité à notre être de disciples du Christ et à notre mission de témoins du Christ, sur le territoire de l’archidiocèse, au Sénégal et partout.
 
3-Normalement,  nous allons vivre une session d’Ecclésiologie, à la
fin du futur mois de janvier. Quelle belle occasion pour reprendre conscience des richesses du Corps du Christ qu’est l’Eglise, et dont nous sommes membres, et pour nous engager les uns et les autres à déployer de nouveaux efforts, pour faire transparaître ces richesses dans notre vie personnelle et communautaire ! 
 
Ce ne sera pas pour oublier le mandat missionnaire confié par Jésus à son Eglise : « Allez donc ! De toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai prescrit » (Mt 28, 19-20). Ce sera au contraire pour adhérer aux paroles du Pape François au n° 20 de l’Exhortation Apostolique  Evangelium Gaudium : « Aujourd’hui, dans cet " allez " de Jésus, sont présents les scénarios et les défis toujours nouveaux de la mission évangélisatrice de l’Eglise, et nous sommes tous appelés à cette nouvelle " sortie " missionnaire. Tout chrétien et toute communauté discernera quel est le chemin que le Seigneur demande, mais nous sommes tous invités à accepter cet appel : sortir de son propre confort et avoir le courage de rejoindre toutes les périphéries qui ont besoin de la lumière de l’Evangile ».
 
Paraphrasant Saint Augustin, je reconnais que « ce que je suis pour vous », c’est à dire Archevêque de Dakar, est en train de prendre fin ; mais  demeure « ce que je suis avec vous », c’est à dire chrétien. Comme chrétien, toujours membre de la Famille diocésaine de Dakar, je souhaite de tout cœur que, celle-ci, grâce à une application minutieuse et fidèle de son troisième Plan d’Action Pastoral 2013-2018, s’emploie à répondre toujours mieux à l’appel à sortir d’elle-même, pour l’accomplissement  du mandat missionnaire du Christ : « Allez… vers toutes les nations. »
 
Je confie chacune de vos personnes, de vos familles, de vos communautés, de vos paroisses, de vos entreprises à l’intercession maternelle de la Vierge Marie, Notre Dame des Victoires, Notre Dame de Délivrande. Puisse-t-elle nous obtenir de son Fils Jésus les bénédictions personnelles et communautaires que nous espérons ! Puisse-t-elle nous obtenir de Lui de nombreuses grâces et joies personnelles, familiales, ecclésiales et sociales ! Puisse-t-elle continuer de protéger notre pays le Sénégal, et de garder l’ensemble de ses fils toujours plus unis, toujours plus solidaires à promouvoir la paix ! Puisse-t-elle nous préserver de l’épidémie Ebola, et obtenir son éradication à toute notre région !
 
BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2015, DANS LA PAIX DE NOTRE SEIGNEUR JESUS CHRIST !
 
† Théodore Adrien Cardinal SARR
   Archevêque émérite, 
Administrateur Apostolique de Dakar


Jeudi 1 Janvier 2015 - 14:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter