Ces horreurs du week-end : 4 morts et une femme blessée par son époux

Pas moins de quatre (4) morts, c’est le lourd bilan du nombre de morts entre hier dimanche et avant-hier samedi. La première victime s’est suicidée à Rosso Sénégal, la seconde a succombé suite à un malaise en plein centre-ville de Dakar, la troisième s’est retrouvée sous les gravats d’un immeuble de six (6) étages qui s’est effondré à Keur Serigne bi (Dakar) et la quatrième, un pêcheur s’est noyé après le naufrage d’une pirogue à Kayar. Plus chanceuse, une épouse s’est retrouvée quant à elle à l’hôpital Principal après que son mari l’est poussé du deuxième étage, au quartier Gazelle de Pikine.



Ces horreurs du week-end : 4 morts et une femme blessée par son époux

Un immeuble de six (6) étages s’est effondré ce dimanche sur un vieil homme, Abdoulaye Diop âgé de 78 ans. Cela s’est passé à Keur Serigne sis à Dakar. En habit noir et  turban jaune, la bouche en sang, l’homme est mort sur le coup. Témoin des faits, Balla Diop précise que les autorités étaient déjà intervenues il y a plus de deux (2) ans de cela pour faire déguerpir les commerçants et locataires dudit immeuble. Pis, une fois, les balcons se sont effondrés occasionnant des blessures à un commerçant. Pas plus tard que vendredi vers les coups de 19 heures, un responsable a trouvé les commerçants sur place pour leur signifier de ne pas utiliser les toilettes. C’est ce matin que le vieux Abdoulaye Diop qui est sans doute entré dans les toilettes a terminé sur les décombres des 6 étages.


La série noire a toutefois commencé avant-hier samedi au moment de la prière de « Tisbaar » (14 heures), sa famille l’a retrouvée pendue dans sa chambre au quartier Diamagueune de Rosso Sénégal. Elle s’appelle Mintou Dione, 47 ans, mariée et mère de quatre (4) enfants. Déficiente mentale, elle a tenté à plusieures reprises de mettre fin à ses jours. Il y a trois (3) jours, un de ses enfants l’a surprise avec un couteau tentant de s’égorger, son mari alerté a pu empêcher l’irréparable. Sous surveillance depuis lors, Mintou Dione a cette fois-ci entendu que la famille soit en plein préparatif de la prière de « Tisbaar » pour s’enfermer dans sa chambre, prendre un drap, l’accrocher sur sa fenêtre et se pendre.


Après que les gendarmes de Richard Toll ont procédé au constat d’usage, le corps sans vie a été évacué par les sapeurs-pompiers à l’hôpital de Richard Toll. Au quartier Gazelle de Pikine (banlieue dakaroise), c’est une dispute d’un couple qui vire au drame. Le mari a bousculé sa femme du haut d’un étage. Toujours vivante, la femme est dans un état critique. Elle se trouve à l’hôpital Principal. Une enquête est ouverte.


A Kayar, c’est une pirogue qui a encore chaviré. Des pêcheurs ont pu s’échapper sauf un qui a fini noyé par la mer. « Hier soir, la météo avait donné l’alerte sur un vent fort qui sera de mise, on avait pris toutes nos dispositions mais l’homme propose Dieu dispose, l’un d’entre nous a perdu la vie » témoigne l’un des rescapé qui ne manque pas de faire part des nombreuse pertes matérielles.
La quatrième victime, une employée de la Médiature de la République de 40 ans, est tombée en plein centre-ville de Dakar. Ayant eu un malaise, elle a succombé avant même l’arrivée des sapeurs-pompiers.


Lundi 17 Février 2014 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter