"Ceux qui ont permis aux journalistes de divulguer...seront traqués", Augustin Tine



Le ministre des Forces armées se fait menaçant dans  l’affaire des trois journalistes, Alioune Badara Fall, Mamadou Seck et Mouhamed Gueye, déférés hier. Rappelant que le Sénégal est un Etat de Droit, Augustin Tine précise que l’Armée est importante pour la stabilité du pays. «Il ne faut pas divulguer certaines informations », martèle la tutelle.  «Il est dangereux», souligne ce dernier «d’avoir une attitude qui pourrait perturber notre Armée. Nous sommes dans un Etat de Droit et il y a des choses à ne pas divulguer», marque le ministre des Forces armées qui menacent « les gorges profondes » qui ont informé la presse.

 
« Ceux qui ont permis aux journalistes de divulguer ces informations sont autant responsables et ils seront traqués », avertit Augustin Tine interrogé par la radio Sud Fm. 
 


Jeudi 16 Juillet 2015 - 09:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter