Chambres Africaines Extraordinaires: Si Hissène Habré persiste dans son silence…, Me El Hadji Diouf s’en fiche



Chambres Africaines Extraordinaires: Si Hissène Habré persiste dans son silence…, Me El Hadji Diouf s’en fiche

Affaire Hissène Habré: le coordonnateur de la cellule de communication des Chambres Africaines Extraordinaires (CAE) se prononce sur le silence de l’ancien président tchadien. Le silence de l’ancien président tchadien ne change rien. « Si Hissène Habré persiste de rester dans son silence, cela ne signifie pas qu’il ne sera pas défendu. Loin s’en faut. Il y a dans les CAE, une disposition qui prévoit ce qu’on appelle en droit, une aide juridictionnelle afin de permettre aux avocats des victimes de faire face aux frais liés au procès mais également pour permettre aux avocats qui seront commis par les CAE pour la défense de Hissène Habré de faire face aux exigences du procès», précise Marcel Mendy.


La cellule de communication des CAE d’assurer que le travail se fera dans sans prise de de partie aucune mais avec beaucoup d’indépendance.


Me El Hadji Diouf : « On s’en fiche »
« Je crois que les CAE deviennent folles. Elles veulent assimiler le silence d’Hissène Habré et de ses avocats à de la non-assistance. Nous avons adopté la politique du silence que nous a imposé notre client, le mépris le plus absolu et le plus total vis-à-vis de ces juges et juridictions fantoches. Nous serons toujours là devant les juges. Avec Hissène Habré depuis 2000, ce n’est pas maintenant que nous allons le lâcher », réplique le tonitruant avocat du détenu depuis le 2 juillet dernier pour crime de guerre, crime contre l’humanité et tortures qui martèle.


« Nous dire que nous allons engager des avocats, on s’en fiche éperdument. Le procès jugé. Ce sont des valets recrutés par Idriss Déby, l’ennemi juré d’Hissène Habré qui l’a déjà condamné à mort. Les CAE ne peuvent commettre d’autres avocats. C’est Habré qui doit répondre, les avocats ne répondent pas à la place du client. Ces gens ne connaissent pas le droit, la procédure. Ils sont tous payés par Déby. Ce sont des mercenaires ».


Vendredi 28 Février 2014 - 00:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter