Chantal Biya honorée à Paris et rafle des prix

La première dame du Cameroun a non seulement reçu le trophée du leadership africain 2017, mais aussi le titre d’Ambassadrice du numérique pour la femme africaine, décernés par le Comité exécutif de l’Association diaspora et investissement.



Chantal Biya honorée à Paris et rafle des prix
Chantal Biya était à l’honneur  le week-end dernier à Paris, à  l’occasion des journées des  diasporas africaines. L’épouse du chef  de l’Etat camerounais a raflé, le trophée  du leadership féminin africain  2017 et le titre d’Ambassadrice du numérique  pour la femme africaine 2017.  Deux distinctions à elle décernées par  le Comité exécutif de l’Association  diaspora et investissement, au terme  d’une cérémonie très courue au cours  de laquelle une conférence-débat animée  par le représentant de l’Institut  africain de l’informatique (IAI), Armand  Claude Abanda, a été organisée.  Cette conférence portait sur la méthodologie  ayant conduit à la réalisation  de l’opération « 100 000 femmes horizon  2012 » et au lancement du projet  « Mijef 2035 » dont Chantal Biya en  est la marraine nationale. « Le prix  que vient de recevoir madame Chantal  Biya est une reconnaissance internationale  pour ses efforts par rapport à  l’arrimage à la modernité des femmes  et des jeunes aujourd’hui, mais aussi  pour le souci qu’elle a toujours d’accompagner  les couches vulnérables.  Elle a soutenu l’opération 100 000  femmes, et elle est aujourd’hui orientée  vers un nouveau défi, celui d’arrimer  les jeunes et les femmes », a  expliqué Armand Claude Abanda au  micro du Poste national de la Crtv.

Toujours selon ce dernier, « l’Institut  africain d’informatique bien évidement  sur le plan africain, est honoré de ces  engagements de madame Chantal  Biya, pour assurer une visibilité de ses  programmes sociaux », et l’IAI en tête  desquels le président du Conseil d’administration,  Alex Bernard Bongo Ondimba  et la nouvelle directrice  générale, la Nigérienne, Kalmi « sont  heureux de cet accompagnement de  madame Chantal Biya ». Pour mémoire,  ce n’est pas la première fois  que l’engagement humanitaire de  l’épouse du président de la République  lui vaut d’être distinguée sur le plan  continental. Présidente de la Fondation  Synergies africaines contre le sida et  les souffrances, la première dame du  Cameroun a été nommée Ambassadrice  de bonne volonté de l’Unesco le  14 novembre 2008, devenant ainsi la  première Ambassadrice africaine de  bonne volonté de cette organisation.  En 2015, elle a reçu la prestigieuse  distinction d’Ambassadrice spéciale de  l’Onusida des mains du Directeur exécutif  de cet organisme international,  Michel Sidibé, en visite au Cameroun.

Aminata Diouf

Vendredi 18 Août 2017 - 17:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter