Charles Taylor perd son appel

La condamnation de l'ex-président libérien Charles Taylor à 50 ans de prison a été confirmée en appel par le Tribunal spécial pour la Sierra Leone à La Haie aux Pays-Bas.



Charles Taylor devant le TSSL à La Haie, le 26 sepetmbre 2013.
Charles Taylor devant le TSSL à La Haie, le 26 sepetmbre 2013.
Le juge a déclaré que la condamnation de Charles Taylor en première instance pour crimes contre l'humanité à 50 ans de prison était juste et équilibrée.
Debout face aux six juges, Charles Taylor a écouté la sentence, l’air visiblement abattu.
Ce jugement constitue l'ultime étape d'une affaire marathon qui dure depuis plus de sept ans contre l'ancien homme fort de l'Afrique de l'ouest.
 
Charles Taylor, 65 ans, avait été reconnu coupable en avril 2012 d'avoir aidé et encouragé une campagne de terreur visant à obtenir le contrôle de la Sierra Leone en fournissant armes, munitions et autres aides logistiques au Front révolutionnaire uni, le RUF, en échange de diamants.
 
Arrêté et transféré à La Haye en 2006 pour des raisons de sécurité, il avait ensuite été condamné en mai à 50 ans de prison pour avoir planifié "certains des crimes les plus haineux de l'histoire de l'humanité", selon les juges.
 
Il s'agissait du premier jugement rendu par la justice pénale internationale contre un ancien chef d'État depuis celui prononcé en 1946 pa le tribunal militaire international de Nuremberg qui jugea des responsables nazis.
C’était aussi le dernier jugement que rendra le Tribunal pour la Sierra Léone, qui fermera bientôt ses portes.
La guerre civile en Sierra Leone a duré une une décennie, entre 1991 et 2002, et cliquer l'une des plus atroces de l'histoire récente en Afrique, avec 120.000 morts et des milliers de civils mutilés.
 
Charles Taylor devrait à présent quitter La Haie d'ici quelques semaines semaine pour purger sa peine dans un autre pays.
 
Le Royaume-Uni a proposé de l'accepter dans une prison britannique.
La Suède et le Rwanda ont également proposé d'accepter le prisonnier.

Source : BBC Afrique

Dépéche

Vendredi 27 Septembre 2013 - 15:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter