Charlie Hebdo - Abdou Khadre Lô « recadre » le philosophe français Abdennour Bidar : LES CAUSES PROFONDES



Charlie Hebdo - Abdou Khadre Lô « recadre » le philosophe français Abdennour Bidar : LES CAUSES PROFONDES
Dans sa « Lettre ouverte au monde musulman », publiée par le journal Marianne, le philosophe français Abdennour Bidar, écrit que les croyants ne peuvent pas se contenter de dénoncer la barbarie terroriste pour éluder l'origine des dérives djihadistes. S’adressant au « monde musulman », il écrit: «  Tu refuses que les crimes de ce monstre soient commis en ton nom. Tu t'insurges que le monstre usurpe ton identité (…) mais c'est tout à fait insuffisant ! (…). Tu accuses au lieu de prendre ta propre responsabilité. (…). La grande question est: pourquoi ce monstre t'a-t-il volé ton visage ? Pourquoi ce monstre ignoble a-t-il choisi ton visage et pas un autre ? C'est qu'en réalité derrière ce monstre se cache un immense problème, que tu ne sembles pas prêt à regarder en face. Il faudra bien pourtant que tu finisses par en avoir le courage. Ce problème est celui des racines du mal. D'où viennent les crimes de ce soi-disant « Etat islamique » ? Je vais te le dire, mon ami. Et cela ne va pas te faire plaisir, mais c'est mon devoir de philosophe (…). Le monstre est sorti de ton propre ventre.» 
Je vais essayer d'apporter une toute petite et courte réponse à notre ami philosophe qui dans sa parabole semble oublier l'essentiel: IL N'EXISTE PAS DE "MONDE MUSULMAN". A moins qu’il ne prenne la Ligue arabe ou l’OCI pour un « monde musulman ». Des entités politiques qui n’ont aucune emprise sur les musulmans.  
Son « monde musulman », c’est justement ce dont rêve le brumeux « Etat islamique » qui essaie de s’implanter en Syrie et en Irak et voudrait englober le map monde.  
Par contre, il y a bien des musulmans dans le monde. A côté des chrétiens, des juifs, des bouddhistes, des agnostiques, des athées, etc. L’injonction globalisante du philosophe est impertinente. C’est comme demander à tous les Grecs de faire leur introspection parce qu’« Aube dorée » mène des expéditions punitives contre les immigrés, en leurs noms?  
De même, pourquoi personne ne réduit-elle la France au FN? Pourtant 20% des français ont voté Le Pen. En comparaison, quel pourcentage les djihadistes/extrémistes représentent-ils dans le milliard et demi de musulmans que compte notre planète?  
Par ailleurs, un musulman ouzbek serait-il symétriquement identique à un saoudien? Un musulman sénégalais de tradition soufi et un musulman iranien (chiite) sont-ils interchangeables? S'il y a un « monde musulman » uniforme, pourquoi les chiites et les sunnites se mènent-ils une guerre sans merci en Irak?  
Non, monsieur Abdennour Bidar, il n’y a pas de « monde musulman ». Je vis, par exemple, dans une république laïque qui s’appelle Le Sénégal, et j’y suis en paix avec des chrétiens et des animistes et n'ai aucune haine envers personne. Et l’écrasante majorité des musulmans dans le monde a le même état d’esprit.  
Nous ne portons donc aucune responsabilité dans les massacres à Charlie Hebdo où ailleurs. Personnellement, je condamne sans ambiguïté ces assassinats. Mais, je ne me remettrai pas en question / cause. Pas plus que le chrétien ou le juif. Toutes les religions comptent une minorité d’extrémistes haineux. Tout comme, il y a des extrémistes laïcs qui ne supportent aucune forme de religiosité / croyance, à part la leur.  
Je rappelle, au besoin, qu’en droit positif comme dans chaque religion, la responsabilité est d’abord individuelle. Si dire cela, c’est se voiler la face, alors oui, je porte un niqab et vous salue bien.  
Mais surtout et au-delà de l’émotion, les intellectuels ne doivent-ils pas se poser les bonnes questions d’ordres sociale, économique et politique ? N’est-il pas plus pertinent d’interroger les causes endogènes (politiques nationales) et exogènes (géopolitique internationale) qui font que les frères Kouachi et Amedy Coulibaly ont méprisé à ce point leur vie et celle des autres ? Le fait religieux n’est, à mon humble avis, que secondaire. Il est important de comprendre ce que vous les philosophes appelez les causes profondes.  
  
Abdou Khadre LÔ 
DG de Primum Africa Consulting 


Lundi 12 Janvier 2015 - 12:23




1.Posté par Zoé le 13/01/2015 15:27
Monsieur Lô, sauf le respect que je vous dois, je pense que vous vous égarez dans votre réception des propos de Monsieur Bidar. L'Islam éclairé qu'il aimerait voir souffler sur le monde, c'est celui qui a inspiré les mutazilites à Bagdad, Ali Abderraziq en Egypte, Mahmoud Mohamed Taha au Soudan, Mohamed Charfi en Tunisie, Mohamed Arkoun en Kabylie et en France ou encore Soheib Bencheikh (pour ne citer qu'eux). D'autre part, et sans pour autant minimiser les causes exogènes (facteur économique, géopolitique...), vous ne pouvez pas minimiser ou écarter les causes intrinsèquement endogènes à l'islam sans prendre le risque de vous voiler à jamais la face. Tandis que certains s'efforcent de répandre l'amour au travers d'une spiritualité rayonnante inspirée d'une herméneutique humaniste et réellement sincère, d'autres distillent très efficacement et très officiellement leur poison depuis leurs "respectables" institutions...

2.Posté par HEIREMA le 15/01/2015 10:57
Monsieur Abdou Khadre Lô, avec tout le respect que je vous dois, je dirais : "Le philosophe montre une étoile dans le ciel, et l'idiot ne voit qu'un doigt pointé vers le haut...". Bonne continuation.

3.Posté par Jean le 17/01/2015 21:26
A mon avis, l'auteur de cette réponse n'a pas bien lu ou bien compris l'article de M. Abdennour Bidar. La question n'est pas tant l'existence ou non d'un monde musulman que celle, bien réelle, d'une "religion de fer", "devant régner comme un tyran aussi bien sur l'État que sur la vie civile, aussi bien dans la rue et dans la maison qu'à l'intérieur même de chaque conscience. " Une religion " tyrannique, dogmatique, littéraliste, formaliste, machiste, conservatrice, régressive" que bien de musulmans peuvent (ou osent) questionner...

4.Posté par penkalec le 03/02/2015 22:04
Je suis désolé qu'en voulant faire porter le chapeau aux causes exogènes et endogènes et en sous estimant le fait religieux fondamental, l'auteur veuille dédouaner une religion, qui prétend prôner la paix , de ses contradictions et des appels du prophète au djihad contre les mécréants et à l'oppression des femmes. Pourquoi la parole de l'islam n'est-elle véhiculée que par les potentats Arabes?. Qui d'autres, si ce ne sont des hommes et des femmes d'autres origines comme lui, et qui ont la possibilité d'une parole publique, oseront affronter les contradictions des mondes musulmans et porter la réflexion sur une responsabilité collective des "porte-parole" dans ce climat oppressant ? Oui Abdenmour Bidar a raison d'ouvrir le débat. Oui il faut avoir le courage de dénoncer les appels au meurtre des leaders religieux musulmans de tous pays et ne pas se contenter de plaindre les pauvres larbins déboussolés et manipulés par ces mêmes têtes pensantes de l'islam. Enfin, je ne partage pas du tout les thèses du FN, mais il ne faut pas confondre: il n'y a pas d'appels au djihad meurtrier dans ses discours.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter