Charlie Hebdo : un imam prèche le boycott des produits français



Charlie Hebdo : un imam prèche le boycott des produits français
L’imam de la grande mosquée de Saré Guilèle, dans la commune de Tambacounda (Est), a proposé dans son sermon de la prière de ce vendredi que les musulmans boycottent les produits français en représailles aux caricatures du prophète Mouhamed (PSL), publiées par un journal édité dans ce pays. «Je propose que nous fassions un embargo sur les produits français, jusqu’à ce que la France revienne sur sa position, avant qu’on ne normalise nos relations avec elle », a dit l’imam Wilane.  Il a vivement déploré cet ‘’acte odieux’’, consistant faire des dessins supposés représenter le Prophète, estimant que le fait qu’il ait été commis pendant le mois du Mawlid marquant l’anniversaire de la naissance du Prophète (PSL) n’est pas fortuit.

 
Relevant que des pays musulmans ont par le passé été victimes d’embago pour ‘’bien moins que ça’’, le religieux a noté que si le monde musulman représentant le ‘’plus grand marché’’ au plan mondial, avec environ ‘’deux milliards de personnes’’, décidait de boycotter les produits de la France, elle allait le ressentir. «La liberté totale n’existe nulle part, que soit en démocratie ou dans quelque organisation sociale que ce soit’’, a martelé l’imam, notant qu’y compris en France, certains propos auraient valu la prison à leurs auteurs. Pour lui, ces caricatures devraient amener les musulmans à faire une introspection, pour voir comment en est-on arrivé à oser fouler au pied leur foi, malgré leur importance numérique.
 

Regrettant le ‘’silence’’ observé sur cette affaire par les grandes puissances, ainsi que l’ONU qui est censée œuvrer à la paix dans le monde, l’imam a indiqué que ‘’la paix ne pourra régner dans le monde tant que la vérité et la justice ne seront pas mises en avant, tant qu’une poignée de personnes la prérogative de décider des destinées du monde alors que les autres n’auront pas voix au chapitre ». Il a, dans le même moment, souligné que c’est ce manque de justice et de vérité qui a donné naissance à beaucoup de groupes qui sont rebellés contre cet ordre mondial, et qui sont ‘’devenus incontrôlables’’, que ce soit en Irak, en Somalie, en Afghanistan, après l’intervention russe, en Libye, après l’intervention française qui a engendré l’actuelle crise au Nord Mali, ou encore en Palestine.
 

L’imam Malick Wilane a salué la décision ‘’responsable’’ du gouvernement d’interdire la vente du journal Charlie Hebdo, support de ces dessins, au Sénégal, estimant que son entrée dans le pays pourrait avoir des ‘’dégâts incalculables’’. Il a annoncé l’organisation de prières, samedi, à la grande mosquée.  Il a précisé que son prêche sur le sujet se fondait sur cette injonction du prophète (PSL) dans un hadith : ‘’Que quiconque voit un mal, l’ôte par sa main ; s’il ne peut le faire, qu’il le dénonce par la parole ; s’il ne peut le faire, qu’il le haïsse dans son cœur, et c’est le degré le plus faible de la foi ». «Nous en sommes à la parole, parce que c’est tout ce que nous pouvons faire à notre niveau », a-t-il lancé.

Aps

Vendredi 23 Janvier 2015 - 20:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter