#CharlieHebdo: les réactions des internautes, entre douleur et colère

Dès l'annonce de la fusillade au siège de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, les internautes ont manifesté leur soutien et condamné cette attaque avec le hashtag #CharlieHebdo. Dans un dernier bilan, le parquet de Paris fait état de 12 morts, dont deux policiers. Les quatre dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski sont morts.



« Je suis Charlie ». Cette image sur fond noir a investi les tweets et photos de profil de plusieurs centaines d'internautes. Depuis l'annonce de la fusillade au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, le hashtag #CharlieHebdo a envahi la Toile et a déjà été tweeté plus de 400 000 fois à travers le monde. Un autre hashtag a très vite vu le jour : #NousSommesTousDesCharlieHebdo.

Médias, journalistes, citoyens anonymes ou hommes politiques, tous publient des messages de soutien aux journalistes de la rédaction et à leur famille. Des réactions qui viennent des quatre coins du globe.

 

 

Sur Twitter, photos, vidéos et messages de soutien se succèdent. Les internautes oscillent entre colère et indignation. « Mon coeur rougit de douleur et de colère », lâche un internaute sur Facebook. Nombreux sont ceux qui condamnent un acte contre la liberté de la presse et d'expression. « C'est terrible ce qui se passe », écrit un internaute, « comme quoi, one ne peut pas rire de tout en 2015. Une pensée pour les familles des victimes ».

 

 

L'annonce de la mort de Cabu, Charb, Tignous et Wolinski, quatre dessinateurs emblématiques de l'hebdomadaire satirique, a soulevé une vague de tristesse et de douleur sur les réseaux sociaux. Pendant plusieurs heures, une photo de leurs portraits a circulé sur la Toile.

 

 

Internautes et journalistes sont nombreux à manifester leur choc, leur émotion et leur solidarité avec la rédaction de Charlie Hebdo.

 

 

 

 

Une émotion qu'ils partagent parfois en dessin.

 

 

Le dessinateur du quotidien Le Monde, Plantua publié un dessin en hommage à ses confrères de Charlie Hebdo.

 

 

Les hommages en dessin prolifèrent sur les réseaux sociaux. Dessinateurs des rédactions du monde entier manifestent ainsi leur douleur et leur soutien aux journalistes de Charlie Hebdo.

 

 

La préfecture de Police de Paris a mis en place un numéro vert afin de récolter différents témoignages.

 

 

 
 
 

Rfi

Jeudi 8 Janvier 2015 - 14:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter