Charnier au Mali: pour le FBI, ce sont bien des bérets rouges

Les résultats des tests ADN effectués par le Bureau fédéral d’investigation américain (FBI) sur les corps découverts début décembre 2013 dans un charnier à une vingtaine de kilomètres de Bamako confirment qu'il s'agit bien des militaires « parachutistes » qui avaient disparu en 2012, alors qu'une junte dirigeait le Mali.



Le document de 14 pages produit par une équipe américaine du FBI est sans appel : les 21 corps découverts dans un charnier en décembre 2013  non loin de Bamako sont effectivement ceux de militaires du régiment des commandos parachutistes maliens (bérets rouges), disparus après une tentative de contre coup d’Etat.

À l’époque, une junte dirigée par le capitaine Amadou Sanogo, qui sera rapidement promu au grade de général, était aux affaires. Le juge Yaya Karembé, en charge du dossier, a informé lui-même les proches des victimes des résultats des tests ADN effectués. Au même moment, le juge d’instruction accélère les enquêtes. De hauts gradés de l’armée devraient rapidement être entendus.

L’ex-patron de la junte Amadou Sanogo est depuis quelques mois arrêté et inculpé dans le cadre de cette affaire, tout comme une quinzaine d’autres militaires dont deux généraux. Les langues commencent à se délier. Avant d’être assassinés, plusieurs militaires auraient été torturés, certains à l’électricité. Par ailleurs, au moins deux militaires auraient été enterrés alors qu’ils respiraient toujours.

Source : Rfi.fr
 



Mardi 22 Juillet 2014 - 10:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter