Cheikh Amar au cœur d’un scandale de plus 8 milliards à l’ARTP: les détails de l'affaire (Doc à télécharger)

L’homme d’affaires, Cheikh Amar est dans de sales draps. Il a été épinglé dans un audit interne à l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP). A cet effet, une mise en demeure lui a été envoyée pour le remboursement d’un montant global de huit milliards deux millions (8.200.000) francs CFA. Un montant que l’homme d’affaires très proche de l’ancien régime a pu amasser grâce à un décret qui fait entorse aux règles d’affectations des ressources financières publiques et dans le cadre d’une transaction de deux immeubles.



La complicité de Wade et des autorités du palais relevée

Cheikh Amar au cœur d’un scandale de plus 8 milliards à l’ARTP: les détails de l'affaire (Doc à télécharger)
Cheikh Amar pourrait avoir maille à partir avec la justice dans les prochains jours. L’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) a enclenché une action judiciaire contre X pour «détournement de deniers publics, complicité de détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics, complicité d’escroquerie portant sur des deniers publics et accessoirement concussion, sans préjudice d’autres délits que l’enquête pourrait révéler».

Cette plainte vise principalement l’ancien directeur général de l’ARTP, Ndongo Diao, une autorité de l’Agence, de grosses pontes de la République, un avocat mais aussi Papa Cheikh Amadou Amar qui a été nommément cité dans cette affaire. En effet, l’Agence dirigée maintenant par Thierno Alassane Sall a envoyé une mise en demeure à l’homme d’affaires très proche de l’ancien régime. Elle lui demande, selon le nouveau Directeur général de l’ARTP, de «rembourser un montant global de huit milliards deux cent millions (8.200.000) francs CFA représentant le prix d’acquisition de deux immeubles que respectivement, Touba Real Estate et Amar Holding devaient vendre à l’autorité».

conf_presse_dg_artp_30mai12.pdf CONF PRESSE DG ARTP 30MAI12.pdf  (263.8 Ko)


Les incongruités des transactions

Selon le Directeur général de l’ARTP, «ce montant a servi à acquérir auprès du promoteur Touba Real Estate, ledit immeule qui n’existait même pas encore. J’entends que les plans même n’étaient pas encore arrêtés. A titre de précision, le titre sur lequel devrait être bâti l’immeuble fait partie du domaine mis à la disposition du promoteur par l’Etat à Ouakam Aéroport». L’autre précision, a-t-il poursuivi, est qu’à cette date : «l’ARTP disposait déjà d’un immeuble acquis auprès de AMSA Assurances au motif de lui servir de siège social».

Thierno Alassane Sall a, dans le même sillage, signalé qu’à la suite du décret du 23 mai 2011, la Direction générale de l’ARTP verse, directement et hors de la comptabilité d’un notaire, une avance de deux (2) milliards FCA au promoteur. C’est après, à l’en croire, que les deux parties s’avisent de s’attacher les services d’un notaire pour ainsi dire mettre une forme plus ou moins légale à la transaction. «Les stipulations du notaire ne laissent subsister aucun doute quant au caractère inédit et peu orthodoxe de la démarche. Il n’empêche le solde comme convenu, devrait être réglé par traites de 500 millions et à la date du 26 septembre, l’ARTP a déjà versé le montant intégral représentant le prix d’acquisition de l’immeuble sans que la première pierre ne soit posée. Il est évident que pour qu’une telle opération soit possible, des personnes ont certifié que les travaux avançaient selon le planning prévu alors qu’il n’en était rien», a-t-il indiqué.



Mercredi 30 Mai 2012 - 14:46




1.Posté par Fatou le 30/05/2012 17:07
je pense qu'il y a erreur sur le montant en chiffre.
huit milliards deux cent millions (8.200.000) francs CFA ca doit être 8.200 000 000

2.Posté par nit le 30/05/2012 17:22
les gens ecrivent rarement le milliard , pour des personnes normales ils doivent faire des erreurs

3.Posté par nit le 30/05/2012 17:25
c est des voleurs et des arrivistes il travaillent mal et non de respect pour persones il faut aller voir les villas de touba almadies un vrai bordel du n importe quoi c deguoutant , des plans qu on changent 4 a 5 fois par atepa les entrpereneurs souffrent pas de mod des voleurs organises

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter