Cheikh Diop Cnts-Fc : «Si le pouvoir ne respecte pas ses engagements…»

La vigilance doit être de mise dans le processus de privatisation des entreprises par l’Etat du Sénégal. C’est en substance ce qu’a affirmé Cheikh Diop. C’était hier lors de l’assemblée générale organisée hier pour dresser le bilan de la lutte pour la normalisation du dialogue social et le respect des engagements.



Cheikh Diop Cnts-Fc : «Si le pouvoir ne respecte pas ses engagements…»
L’Etat doit se montrer prudent dans la privatisation des entreprises nationales, selon Cheikh Diop. Transrail et Suneor servent d’exemple au syndicaliste pour étayer ses propos. Selon lui, Abbas Jaber est la cause du mal dont souffrent ces deux entreprises. C’est pour cette raison que  le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal-Force du changement (Cnts-Fc) se montre plus que déterminé pour le départ de Advens qui est l’actionnaire majoritaire de la Suneor. «Nous sommes plus que déterminés à faire aboutir la reprise des mains de Jaber de ces deux sociétés et à accompagner l’Etat dans sa réhabilitation», a-t-il déclaré. et de poursuivre : «Nous déplorons l’entêtement de Abbas Jaber qui vient, par la lettre du 02 avril 2015, remettre en cause tout espoir de reprise rapide de Transrail par les Etats du Mali et du Sénégal », déclare Cheikh Diop. Et de poursuivre : «le même comportement est noté est observé dans le dossier de la Suneor».

Cheikh Diop exhorte les tenants du pouvoir à respecter leur engagement, seul gage de leur réélection à la tête de l’Etat. : «Si à la fin du mandat, le pouvoir ne satisfait pas l’essentiel de la demande sociale, nous ne serons pas les seuls à le sanctionner. Le Pse est un formidable instrument d’appréciation qui permet à la société civile de pouvoir apprécier les engagements des autorités à la fin», a-t-il martelé.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 17 Avril 2015 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter