Cheikh Omar Sy : «le chef de l’Etat a fait preuve de sagesse en décrétant...».

Les trois jours de deuil national décrétés par le chef de l’Etat sont salués par Cheikh Omar Sy. Le député, membre de Bess du Niakk, est d’avis qu’avec cet acte, le Président Macky Sall a fait preuve de sagesse.



Le geste du chef de l’Etat avec les trois jours de deuil qu’il a décrété en mémoire des disparus lors du pèlerinage est salué par Cheikh Omar Sy : «En ce moment précis, dans une situation pareille, le chef de l’Etat a fait preuve de sagesse en décrétant trois jours de deuil national», a-t-il déclaré.
 
Mais le parlementaire est d’avis qu’il faut de la patience car faire le décompte des morts ne sera pas facile et que tout le monde devra s’y mettre : «1000 morts, ce n’est ni cent ni deux cents et ils sont de différentes nationalités. Donc les identifier prendra du temps. Mais au fur et à mesure que le temps passe, on aura peut-être le chiffre exact. Au-delà même de l’Etat, les Collectivités locales doivent elles-aussi identifier les personnes et les familles qui ont perdu un parent lors de ce pèlerinage. Une liste exhaustive doit être déposée au niveau de l’ambassade de l’Arabie Saoudite au Sénégal pour donner les bonnes informations et que l’ambassade elle-même puisse prendre les dispositions psychologiques,  matérielles et financières pour accompagner ces familles. C’est un drame qui n’est pas facile à gérer et qui demande l’intervention de tout un chacun», affirme-t-il.
 

Ces évènements, cumulés avec la situation qui a prévalu avant le départ des pèlerins doit faire réagir les autorités, mais de façon intelligente : «Ce qui est important, c’est que le ministère des Affaires étrangères ait d’abord un numéro vert, qu’une cellule de crise soit disponible 24h/24, que les gens donnent les bonnes informations pour qu’on puisse identifier les disparus lors de ce Hajj-là. Ensuite, ce sera la phase d’évaluation. Beaucoup appelaient à la démission du Commissaire au pèlerinage. Oui ! Mais il faut d’abord savoir ce qui n’a pas marché, parce que depuis des années, on organise le pèlerinage, il faut situer les responsabilités et voir comment mettre un meilleur dispositif et comment régler ce problème définitivement. Et aussi, quel est le rôle des politique dans ça parce qu’on dit qu’il y a beaucoup de billets de pèlerinage qui ont été distribués»
 

Ousmane Demba Kane

Jeudi 1 Octobre 2015 - 16:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter