Cheikh Tidiane Gadio : « Me Wade ne peut ne pas organiser les élections et les perdre »

Le mouvement politique et citoyen Luy Jot Jotna de Cheikh Tidiane Gadio a tenu une conférence de presse au cours de laquelle, Cheikh Tidiane Gadio offre deux options au président de la République Me Abdoulaye Wade.



Cheikh Tidiane Gadio : « Me Wade ne peut ne pas organiser les élections et les perdre »

 Et l’objectif de cette conférence de presse, selon les organisateurs, est de lancer  deux appels, un appel à l’encontre du Président Me Wade de retirer sa candidature encore qu’il est temps pour les paraphraser. Et le 2ème appel c’est aux membres du M-23, de se réunir pour trouver des stratégies afin de barrer la route à Me Wade.

A l’entame de son allocution, il a observé d’abord une minute de silence en la mémoire de Mamadou Diop qui aurait été tué par la police. Par sa voix, son mouvement politique et citoyen Luy Jot Jotna exige « vérité et justice pour Mamadou Diop » qui est membre du même mouvement.

En ce qui concerne les arrestations politiques, Cheikh Tidiane Gadio demande que le maire socialiste Barthélémy Dias soit libéré immédiatement et rendu à sa famille et que la vérité et la justice soient faites. Car « c’est inadmissible qu’on arrête une victime et laisser les vrais coupables circulés librement dans la rue ».

La position du Luy Jot Jotna de Cheikh Tidiane Gadio, par rapport à la situation sociopolitique du pays, est de partager la « conviction de la jeunesse sénégalaise, sur la tenue des manifestations à la place de l’Obélisque,  sans avoir d’acte concret ».

Pour lui, il est claire que Me Abdoulaye Wade est plus que décidé. « A partie du moment où Wade a défié la communauté internationale et nationale en faisant valider sa candidature par le Conseil constitution, il ne peut ne pas organiser les élections et les perdre ».

En réponse aux propos des proches du Parti démocratique sénégalais (Pds), à savoir l’achèvement des chantiers de Wade. Le candidat Gadio leur dit que « les chantiers appartiennent à la République et à l’Etat. Mais le principal chantier de Me Wade n’est pas l’autoroute à péage, mais son chantier qu’il a longtemps moulé qui n’est rien d’autre que son projet monarchique ».

Il dit prier également pour que ce qui c’est passé en Côté d’ivoire ne se reproduise pas ici au Sénégal. Dès après sa conférence de presse, Le leader du Mouvement politique et citoyen « Luy Jot Jotna » a illico pris le chemin pour rejoindre le Mouvement du 23 juin (M-23) qui tenait également une autre réunion. 



Jeudi 2 Février 2012 - 20:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter