Cheikh Tidiane Sy accuse Ousmane Diagne et Latif Coulibaly d'avoir envoyé son fils en prison



Cheikh Tidiane Sy accuse l’ancien procureur Ousmane Diagne et Abdou Latif Coulibaly d’avoir comploté pour envoyer son fils en prison. En conférence de presse, l’ancien ministre de la Justice est revenu largement sur le dossier en évoquant une possible manipulation de la Justice et du président de la République. Il s’est directement adressé au chef de l’Etat, Macky sall lui demandant d’intervenir pour la libération de Thierno Ousmane Sy. Il a mis sur la table la nationalité américaine de son fils pour donner «la liste des différentes violations dont a été victime Thierno Ousmane Sy. Lesquelles violations auraient eu pour conséquence un classement du dossier dans tout Etat de droit qui se respecte».
 
L’ancien garde des sceaux a expliqué «l’acharnement» de l’ancien procureur, Ousmane Diagne par son «intention de le faire remplacer». Il s’était, alors, a-t-il ajouté, «lancé dans un combat féroce contre ma personne, parfois même au détriment de la bonne marche de la Justice». Cheikh Tidiane Sy de rappeler la fameuse déclaration du procureur de la République d’alors. «Comme il l’a lui-même déclaré, il a usé et abusé de son droit de dire non, oubliant de préciser que c’était parfois au détriment du Droit. Ayant échoué dans son entreprise contre ma personne, il usa de son pouvoir pour accabler mon fils Thierno Ousmane SY».
 

Cheikh Tidiane Sy accuse Ousmane Diagne et Latif Coulibaly d'avoir envoyé son fils en prison
L’ancien journaliste et actuel ministre en charge de la Bonne gouvernance en a eu pour son grade. Cheikh Tidiane Sy est revenu sur le procès Abdou Latif Coulibaly contre son fils Thierno Ousmane SY qui avait été accusé d’avoir reçu de Sudatel des commissions d’un montant de 20 millions de dollars US. «Que Latif COULIBALY, Ministre de la Bonne Gouvernance, a fait nommer le magistrat Cheikh DIENG en qualité de Directeur de Cabinet alors que c’est ce dernier qui a mené les enquêtes et auditions de Thierno Ousmane SY. N’y-a-t-il pas là un problème éthique important aussi bien pour lui-même que pour le magistrat? La décence ne supposerait-elle pas que Latif Coulibaly démissionne de ses fonctions gouvernementales, jusqu’à ce que sa situation judiciaire soit éclaircie ?»

Interpellé sur le fait qu’il ait lui-même en tant que père, ascendant direct de Thierno Ousmane Sy et ancien ministre de la Justice monté au créneau pour défendre son fils, Cheikh Tidiane Sy a expliqué qu’au «Sénégal, les avocats sont interdits de parole, ils ne peuvent communiquer sur un dossier dont ils ont la charge. L’ordre des avocats leur interdit cela. Alors, il faut bien que quelque parle et informe le public. Il n’y a pas mieux placé que pour moi pour le faire parce que je suis son père et j’ai été garde des sceaux».


Jeudi 6 Juin 2013 - 21:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter