Cheikhou Kouyaté «Diafra est mon frère d'une autre mère»

Révélation de West Ham depuis son arrivée dans la Premier League en provenance d'Anderlecht (Belgique) en 2014, Cheikhou Kouyaté s'est imposé grâce à sa puissance athlétique, mais aussi de sa propension à marquer des buts importants.



Dix-huit mois après et plus de cinquante matches disputés sous le maillot des «Ham mers», Kouyaté savoure son plaisir de gambader sur la pelouse du Boleyn Ground, tout comme sur les stades de Premier League. «Tout se passe bien pour moi jusqu’ici. J’ai parlé à mon père et à ma mère avant de venir, et je savais que l’Angleterre avait un championnat difficile. Mais j’ai appris très vite depuis. 

Je me suis intégré rapidement, grâce à des joueurs comme Mark Noble, Kevin Nolan, Guy Demel, Winston Reid et Momo Diamé. Mon adaptation a été très facile. Le premier jour de mon arrivée, Kevin Nolan est venu me parler. Depuis lors, j’ai joué beaucoup de matches et je continue d’apprendre à chaque match et chaque jour dans la formation», souligne Cheikhou Kouyaté sur un site anglais Son bonheur d’être en Angleterre, l’international sénégalais ne le vit pas que sur les pelouses.

Etre un Londonien lui est aussi source de plaisir et il lâche : «J’aime ma vie à Londres, j’aime West Ham et je profite de mon temps ici.» Diamé parti à Hull City, c’est Diafra Sakho qui le complète. Arrivé à West Ham en août 2014, ce dernier est un «inséparable».

Vivant dans le même immeuble, mangeant et socialisant ensemble, ils partagent et se soutiennent dans les moments difficiles, comme en ces instants où Diafra, blessé, ne reviendra sur les terrains qu’en février prochain.

«C’est la meilleure relation que j’ai pu avoir avec un coéquipier. Après le départ de
Momo Diamé, Diafra Sakho est venu et il est devenu mon petit frère, mon frère d’une
autre mère ! Je vois la mère de Diafra Sakho à chaque fois qu’elle vient ici, elle nous
parle tous les deux et nous fait de la bonne cuisine».

Source : jour de Sport


Vendredi 8 Janvier 2016 - 11:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter