Cherif Boune Aïdara-Apr : «Sans crier à l’unité, nous pouvons aller vers l’unité».

L’Alliance pour la république (Apr) est à l’assaut de Ziguinchor. En effet, ce fief d’Abdoulaye Baldé est convoité par les responsables du Parti de Macky Sall. Ce qui pousse l’un d’eux, Cherif Boune Aïdara à appeler ses camarades «apéristes», à taire leurs querelles, car ayant le même but et faisant partie de la même famille : celle du Président Macky Sall. C’était lors d’une conférence organisée hier dans la capitale du Sud qui portait comme thème : «Politique et religion».



Cherif Boune Aïdara-Apr : «Sans crier à l’unité, nous pouvons aller vers l’unité».
Cherif Boune Aïdara appelle ses camarades  de parti à pratiquer la politique d’une manière pacifique et à s’unir afin d’arriver à leur objectif commun. C’était hier, dans une conférence qu’il a organisé et qui avait pour thème : «Politique et religion. «Faire la politique ne s’agit pas de se donner des coups. "Aujourd’hui, si nous sommes ici, tous ensemble, c’est une manière pour tout le monde de dire et de savoir que nous pouvons nous donner les moyens de créer l’unité dans nos rangs. Cela n’est pas impossible", a déclaré le religieux aux nombreux responsables de son parti venus assister à la cérémonie.

Selon lui, la présence de ces responsables du parti présidentiel porte une forte signification : «Si nous acceptons de nous retrouver autour de cette conférence, si toute la famille, sans aucune distinction accepte de s’asseoir ensemble, cela signifie que nous pouvons aller vers l’unité».

Cette unité d’un soir signifie, de l’avis de Cherif Boune Aïdara que s’ils le veulent, les différents responsables «apéristes» de Ziguinchor peuvent cheminer ensemble : «Aujourd’hui, il n’y a aucune tendance. Nous sommes tous là en tant que famille du Président Macky Sall. Donc encore une fois, l’ensemble des responsables de l’Alliance pour la république (Apr) de Ziguinchor peuvent bel et bien se retrouver. C’est possible», a-t-il martelé.
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 15 Juillet 2015 - 08:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter