Cherté des médicaments: Les citoyens devront prendre leur mal en patience

C'est l'un des non-dits du traditionnel discours du Chef de l'Etat à la veille de la fête de l'Indépendance. Interpellé sur la cherté des médicaments par l'Association des Consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), le président Sall n'a pas répondu présent.



Cherté des médicaments: Les citoyens devront prendre leur mal en patience
Le mouvement des consuméristes attendait en effet le Chef de l’Etat sur la Santé. Président de l’ASCOSEN, Momar Ndao au téléphone de Pressafrik.com déplorait la cherté des médicaments. Il n’avait pas manqué de formuler son souhait de voir des mesures à ce niveau ».  L’ASCOSEN sous-entend par cette baisse du prix des médicaments de «faciliter le traitement des malades à côté des mesures prises sur la Couverture Maladie Universelle (CMU)». « On attend du président qu’il consolide sa volonté affichée de maitriser l’inflation notamment en l’étendant aux médicaments, qu’il continue dans le sens d’une meilleure protection des intérêts des consommateurs en prenant les dispositions sur le plan sanitaire », insistait-il.

 
A signaler qu’il n’y a pas eu de réponse du Chef de l’Etat dans son adresse à la Nation à la veille de la fête de l’Indépendance du 4 avril.
 


Vendredi 3 Avril 2015 - 23:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter