Chine: arrestation d'un suspect après l'attentat dans le nord du pays

Un homme de 41 ans, soupçonné d’avoir déclenché une série d’explosions devant les locaux du Parti communiste dans la capitale de la province du Shanxi, dans le nord du pays, a été arrêté ce vendredi. Pour l’instant, les autorités ne donnent pas de précision, ni sur le mobile, ni sur l’enquête qui a abouti à l’interpellation.



A proximité du siège du Parti communiste visé par un attentat dans la province de Shanxi, dans le nord de la Chine. REUTERS/cnsphoto
A proximité du siège du Parti communiste visé par un attentat dans la province de Shanxi, dans le nord de la Chine. REUTERS/cnsphoto
C’est le mobile qui obnubile les internautes chinois, ce vendredi. Pourquoi Feng Je Jun, originaire de Taiyuan, la ville où ont retenti les explosions mercredi 6 novembre, a-t-il fabriqué des engins artisanaux à base de billes d’acier et de clous ? Pourquoi les a-t-il déposés dans des gerbes de fleurs à l’entrée du siège du Parti communiste de la capitale du Shanxi, avant de les faire exploser - tuant une personne et en blessant huit autres ?
 
Le suspect a avoué, selon les médias officiels

Les enquêteurs ont mis moins de 48 heures à trouver un suspect, affirme Chine Nouvelle. Monsieur Feng est âgé de 41 ans. Il a fait 9 ans de prison pour vol et « a admis les faits », poursuit l’agence officielle dans sa courte dépêche, sans livrer plus de détails. La frustration, le sentiment d’injustice, se traduit régulièrement par des explosions de violence en Chine. Parfois, ce sont les symboles de l’Etat chinois qui sont pris pour cible. Le siège du Parti communiste de Taiyuan, mercredi dernier, ou encore le 7 février 2010, quand un homme « illettré » a fait exploser des bombes de sa fabrication près des bâtiments du gouvernement de son village « pour se venger de la société », disait-il.

Source : Rfi.fr

Dépéche

Vendredi 8 Novembre 2013 - 13:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter