Choix de 5 bulletins-Abdoulaye Daouda Diallo : «Nous allons très rapidement le proposer aux députés»

Le projet de loi portant modification de l’article L78 du Code électoral va bientôt passer à l’Assemblée nationale. C’est ce qu’a révélé Abdoulaye Daouda Diallo qui soutient que la retouche de cet article allègera les électeurs qui auront la latitude de ne choisir que cinq (5) bulletins.



Choix de 5 bulletins-Abdoulaye Daouda Diallo : «Nous allons très rapidement le proposer aux députés»
Abdoulaye Daouda Diallo est revenu sur les conclusions de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA). Cette instance qui, après avoir convoqué vendredi dernier les plénipotentiaires des 47 partis et coalitions de partis devant participer aux Législatives du 30 juillet prochain, a soumis aux autorités la proposition de la majorité des formations politiques présentes à cette consultation, de laisser à l’électeur la possibilité, s’il le désire, de ne choisir que cinq (5) bulletins le jour du scrutin. Ce, pour apaiser les désagréments que pourraient lui causer l’article L78 s’il est laissé en l’état.

«Nous avons pensé quand même à l’électeur qui aurait peut-être des difficultés à pouvoir choisir librement ces 47 bulletins dans le bureau de vote. C’est particulièrement difficile à ce niveau. Nous avons pensé qu’il y a lieu, à l’image des autres pays, de travailler à le réduire. Le Code est clair à ce niveau : Aujourd’hui, s’il n’est pas changé, il oblige l’électeur à prendre la totalité des 47 bulletins. Je rappelle qu’en France, il est possible de prendre deux (2) bulletins. On a pensé qu’il est possible de travailler dans ce sens-là. Cela veut dire qu’il pourra être permis à l’électeur de ne prendre, si la proposition de loi passe, que cinq (5) bulletins au minimum, il peut aller jusqu’à 47 mais c’est une faculté qui sera donnée à l’électeur de pouvoir le faire», soutient-il. 

N’empêche, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique prévient qu’il n’est pas question de faire passer en force ce projet de loi, mais qu’il sera «très rapidement» proposé aux représentants du peuple, afin qu’ils tranchent le débat. 

Ousmane Demba Kane

Lundi 3 Juillet 2017 - 15:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter