Choquée par l’absence de débat, Aïssata Tall Sall boude l’Assemblée nationale

Chaude plénière à l'hémicycle hier. La députée du Parti Socialiste (PS) est dans tous ses états. Choquée par l'absence de débat au niveau de la représentation nationale, Aïssata Tall Sall a claqué la porte. L'objet de son courroux, le projet de loi uniforme dormant relatif aux comptes dormants dans les livres des organismes financiers des Etats membres de l’UEMOA qui est passée comme lettre à la poste.



Choquée par l’absence de débat, Aïssata Tall Sall boude l’Assemblée nationale

La seconde Loi de Finances Rectificative (LFR) 2013 arrêtant les ressources et les charges publiques en équilibre au montant de 2.565 milliards 500 millions de F CFA est passée comme une lettre à la poste hier lundi en plénière au niveau de l’Assemblée nationale. Auparavant, sans débat le projet de loi uniforme dormant relatif aux comptes dormants dans les livres des organismes financiers des Etats membres de l’UEMOA. Toutefois, avant cette adoption, la responsable socialiste et mairesse de Podor, Aïssata Tall Sall a quitté la salle parce qu’elle voulait que le débat soit tenu avant l’adoption de ce projet. Ce à quoi s’est opposée la majorité parlementaire en adoptant le projet sans débat. Aïssata Tall Sall qui juge déplorable qu’une loi aussi importante que celle qui concerne des comptes bancaires soit votée sans débat n’a pas assisté au reste de la plénière. Elle a tout simplement claquer la porte.


Ce qui n’empêche pas le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou BA de préciser : « un compte dormant, c’est un compte sur lequel il n’y a aucune opération pendant dix (10) ans et dont le propriétaire n’a manifesté aucun signe, nonobstant les relances de la banque. Une directive de l’UEMOA harmonise tout cela désormais et les sommes qui sont considérées dans les comptes dormants seront déposées au niveau de la banque centrale qui les place moyennant intérêt pendant 30 ans ». 


Mardi 31 Décembre 2013 - 11:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter