Cinq crimes en 15 jours: Quand la violence devient quotidienne !

La société est-elle tirée vers la violence ? Cette question mérite d’être posée. En effet, avec cinq meurtres en l’espace de quinze jours, le crime est devenue monnaie courante pour régler les différends.



Cinq crimes en 15 jours: Quand la violence devient quotidienne !
Avec le meurtre de Ndiaga Fall dit «Baye Fall» devant les locaux de Walfadjri, les autorités sénégalaises devraient se poser la question pour savoir l’origine profonde de ces tueries qui peuvent survenir après «un oui ou un non».

Le meurtre de Baye Fall est intervenu en moins de 48 heures après celui d’un taximan à Louga. En effet, Papa Ndiaye a été poignardé par des individus avec qui il avait quelques différends.

Le mercredi 12 août, à Yoff, une Sénégalaise du nom de Fama Diop a été abattue d’une balle de pistolet dans la tête par son mari, Manuel Sanchez, ressortissant Espagnol. Celui-ci s’est ensuite donné la mort. Cet acte a laissé orphelin deux fillettes de 7 et 5 ans.

A Thiès, deux jours auparavant, c’est un dénommé Moustapha Ngom qui s’est mis sous le feu des projecteurs en s’introduisant dans un daara, en l’absence du maître coranique, s’acharnant sur trois jeunes talibés. L’un d’eux, Pape Ndiaye a perdu la vie dans cet acte odieux.

Ces crimes sont loin d’être les premiers de cette année. Au mois de janvier, une dame âgée de 80 ans a été poignardée par son petit-fils au quartier Pikine Sor Daga de Saint-Louis…

Cette liste, loin d’être exhaustive remet en selle la revendication de certains citoyens qui réclament le rétablissement de la peine capitale contre les criminels. Mais Toujours est-il que l’Etat doit prendre ses responsabilités et remédier à cette barbarie qui fait de chaque Sénégalais, une cible potentielle.
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 19 Août 2015 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter