Circulaire-Les précisions des services de Serigne Mbaye Thiam: "Nous sommes obligés de..."



Circulaire-Les précisions des services de Serigne Mbaye Thiam: "Nous sommes obligés de..."
"On voit dans le système des enseignants qui ne remplissent pas les conditions...Parfois, on voit dans le cycle primaire qu'il y a des maîtres qui n'ont pas de classe parce qu'ils sont en effectif alors dans ce cadre là nous avions tenu un séminaire, les organisations syndicales étaient représentés. Nous avons discuté et les résolutions ont été validées par tous les représentants. Dans la circulaire, on dit qu'il faut mettre fin à la pratique qui consiste à créer de manière non pédagogique, une classe ne pourra être éclatée en deux (2) qui si l'effectif total est au moins égal à 80 élèves c'est-à-dire qu'à partir de 80 élèves, il faut éclater", indique le Directeur de la formation et de la communication sur la Rfm. 

"Nous avons constaté que depuis quelques années qu'il y a des effectifs pléthoriques qui ne concourent pas à la recherche de qualité, nous sommes d'accord la-dessus mais en entendant, nous sommes obligés de faire avec. On ne peut pas laisser les enfants à la maison parce que l'Education également est un droit, il faut être réaliste", clôt ​Mohamed Moustapha Diagne du ministère de l'Education nationale. Ce dernier réagit sur la fameuse circulaire que le secrétaire général du SAEMS-CUSEMS (Syndicat Autonome des Enseignants du Moyen Secondaire du Sénégal), Mamadou Lamine Dianté a fini de déchirer. 

 


Mercredi 9 Décembre 2015 - 12:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter