Clash Macky-Idy : 10 millions à l’origine de la discorde



Clash Macky-Idy : 10 millions à l’origine de la discorde

On en sait un peu plus sur le divorce entre Idrissa Seck et Macky Sall. La sentence lâchée le 11 septembre dernier à l'issue du secrétariat national de Rewmi par Abdourahmane Ndour, le chargé des élections de la formation orange qui annonçait que c'est à l'unanimité que Rewmi a pris la décision de rompre d'avec la coalition née juste avant le second tour de la dernière présidentielle, Benno Bokk Yaakaar (BBY) mais dont la cohabitation a laissé montrer ses limites dés l'An 1 au pouvoir du président Sall qu'Idrissa Seck n'avait pas raté avec ses fameuses critiques, l’argent serait au cœur du mal.

Contrairement à ce que révèle dernièrement la coalition « Macky 2012 » qui dévoile le pot aux roses des dizaines voire des quinzaines de millions que le président Sall distribuerait aux alliés dans BBY, c’est le double à savoir à coups de trente (30) millions que le secrétaire général national de l’Alliance pour la République (APR) ferait profiter à une frange des leaders dont le Parti Socialiste (PS), la Ligue Démocratique (LD) et  le Parti de l’Indépendance et du Travail (PIT). Un pactole dont n’aurait pas droit le maire de Thiès, Idrissa Seck. En effet, Macky Sall qui aurait toujours une peur bleue d’Idy, n’a pas voulu l’engraisser pour que ce dernier se retourne contre lui ragaillardi. A cet effet, le leader de Rewmi qui n’a eu que dix (10) millions, a tout simplement renvoyé à l’expéditeur la dite somme. C’est le début du clash.

En effet, selon une source qui en parle dans le journal « la vérité », « le différend entre Macky et Idy serait né de cet argent que le président versait aux leaders politiques, membres de son camp. On parle de 15 millions octroyés par Macky Sall à BBY or c’est le double soit 30 millions qu’il offrait à une frange des leaders dont le PS, la LD, le PIT…Ces derniers  ont encaissé cette somme avant de subir les rigueurs de l’austérité du palais. Cependant, le montant était disproportionné au sein de la mouvance présidentielle. Macky Sall qui a toujours eu une peur bleue à l’endroit d’Idrissa Seck n’a pas voulu l’engraisser afin que ce dernier puisse se retourne ragaillardi, le lendemain. C’est pourquoi, il lui versait 10 millions. Ce que le maire de Thiès décria avant de la lui retourner ».

La suite on la connait.


Samedi 23 Novembre 2013 - 10:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter