Classement des Marchés frontières : les 10 pays africains les plus courtisés

La nouvelle édition du classement annuel des marchés frontières qui suscitent le plus d'intérêt de la part des multinationales - publié par le "Wall Street Journal" - vient de paraître. Le Nigeria occupe la première place du podium mondial, devant l'Argentine et l'Arabie Saoudite. En Afrique, le géant nigérian est suivi par le Kenya et l'Angola.



Lagos, la capitale économique du Nigeria, la première économie du continent africain
Lagos, la capitale économique du Nigeria, la première économie du continent africain
Publiée par le Wall Street Journal, l'étude annuelle réalisée par le cabinet de conseil Frontier Strategy Group dévoile ses résultats. Ce classement repose sur "la collecte d'informations provenant de 200 multinationales telles que Coca-Cola, General Electric, Novartis ou encore Dell". Il évalue le niveau d'intérêt exprimé par les plus grandes multinationales américaines et européennes pour les "marchés frontières" à travers le monde. Le classement met l'accent sur deux éléments principaux : le sentiment actuel des firmes consultées vis-à-vis des marchés frontières d'une part, et l'évolution de cet intérêt d'autre part.

« Seuls deux pays d'Afrique du Nord parviennent à se frayer un chemin dans ce classement, à savoir le Maroc et l'Algérie ».

Top 10

Basé sur le pourcentage d'entreprises interrogées ayant indiqué un pays donné dans leur liste de "marchés prometteurs", ce classement met en évidence des différences régionales assez marquées.
Marchés frontières  : Top 10 des pays africains
0510152025NigeriaKenyaAngolaGhanaEthiopieMarocTanzanieAlgerieCôte d'IvoireZambie
Le classement "Frontier Markets Sentiment Index" évalue les pays en fonction de l'intérêt qu'ils suscitent auprès de 200 multinationales européennes et américaines. Il est publié chaque année par le Wall Street Journal et établi par le cabinet de conseil en stratégie Frontier Strategy Group. Le chiffre associé à chaque pays correspond au pourcentage d'entreprises ayant manifesté un intérêt pour ce marché.





Ainsi, sur les vingt pays qui suscitent le plus d'intérêt auprès des multinationales à travers le monde, neuf se situent en Afrique subsaharienne. Sans surprise, le Nigeria, qui vient d'être sacré première économie africaine, figure en tête des préférences des multinationales américaines et européennes pour l'ensemble des marchés frontières, avec un score de 29,57 %, devant l'Argentine (25,54 %), le Vietnam (24,72 %) et l'Arabie Saoudite (24,69 %).

En Afrique, hormis le Nigeria, seuls le Kenya (5e au classement mondial, avec 23,17 %), l'Angola (6e, avec 21,9 %) et le Ghana (9e, 18,73 %) figurent dans le top 10 mondial. Seuls deux pays d'Afrique du Nord parviennent à se frayer un chemin dans le classement global : le Maroc (16,79 %) et l'Algérie (16,06 %).
Évolution
En comparant les résultats 2014 avec les données de l'édition 2013, Frontier Strategy Group (FSG) parvient à suivre l'évolution de l'intérêt manifesté par les multinationales. Ainsi, alors que l'Algérie enregistre une perte de vitesse de - 6,92 %, le Kenya connaît un sentiment positif en hausse de + 4,18 %, le plaçant à la deuxième position mondiale, devant le Nigeria (+ 4,06 %), suivi par l'Éthiopie (+ 3,73 %), la Tanzanie (+3,73 %), la Côte d'Ivoire (+3,09 %), l'Angola (2,31 %) et la Zambie (+ 2,02 %).

Cette augmentation de l'intérêt suscité par chacun de ces pays africains marque un fort contraste avec la tendance globale identifiée par les auteurs du classement, à savoir une baisse de l'attractivité générale des marchés frontières.

Seuls quatorze pays couverts par l'étude à travers le monde ont réussi à conserver leur position depuis 2013. Une baisse qui pourrait être due, selon Matt Lasov - un des responsables de l'étude chez FSG cité par le Wall Street Journal - à un intérêt renouvelé pour les marchés développés.


JeuneAfrique


Lundi 23 Juin 2014 - 14:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter