Claude Guéant, l'intermédiaire secret entre un marchand d'armes libyen et l'Elysée?

Dans sa série de révélations sur les liens opaques entre l'Elysée et la Libye, Mediapart met cette fois-ci en cause Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur. Le site n'hésite pas à présenter l'ancien secrétaire général de l'Elysée comme "le pivot des deals financiers de la France avec le dictateur libyen Kadhafi" et ce, par le biais du marchand d'armes libyen Ziad Takieddine.



Claude Guéant, l'intermédiaire secret entre un marchand d'armes libyen et l'Elysée?
Le marchand d'armes libyens Ziad Takieddine, suspect numéro un dans le volet financier de l'affaire Karachi aurait, selon Mediapart, été en contact avec Claude Guéant, lorsque ce dernier était directeur de cabinet du ministre de l'intérieur, puis secrétaire général de l'Elysée. Tout en se demandant jusqu'où est allé l'actuel ministre de l'Intérieur avec le marchand d'armes, le site, notes confidentielles à l'appui, affirme que les deux hommes ont été "le pivot des deals financiers de la France avec le dictateur libyen Mouammar Kadhafi, de 2005 à 2007".

Plus précisement, le site affirme que c'est par l'intermédiaire de Claude Guéant que Ziad Takeddine a pu obtenir 4,5 millions d'euros de commissions occultes en avril 2007, à un mois de l'élection présidentielle française. Entre autres. En servant ainsi d'intermédiaire à plusieurs reprises, Claude Guéant se serait vu promettre "un contrôle total sur les futurs marchés signés en Libye", poursuit le site.

"Ces faits engagent bien évidemment la responsabilité de l'ancien ministre de l'intérieur et actuel président de la République, Nicolas Sarkozy, sous le couvert duquel ces agissements ont été opérés", lit-on encore. L'Elysée n'a pas souhaité répondre aux questions de nos confrères.
Source: http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20110729trib000639603/claude-gueant-l-intermediaire-secret-entre-un-marchand-d-armes-libyen-et-l-elysee.html


Vendredi 29 Juillet 2011 - 16:06




1.Posté par anjila le 01/08/2011 13:42
Une classe politique encline à dealer avec des trafiquants d'armes mais beaucoup moins disposée à s'occuper de ses compatriotes emprisonnés.
http://lam.dd-dns.de/

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter