Collectivités Locales : Abdoulaye Diouf Sar appâte les élus locaux.

Me Oumar Youm a passé les rênes du ministère des Collectivités locales à Abdoulaye Diouf. Cette cérémonie qui s’est déroulée hier a permis à ce dernier de caresser les élus locaux dans le sens du poil. Certainement pour baisser la tension qui s’était instauré entre son prédécesseur et certains d’entre eux, avec l’application de l’Acte 3 de la décentralisation



«Nous sommes des partenaires», a d’emblée lancé Abdoulaye Diouf Sarr aux élus locaux venus assister à la passation de service. Selon lui, le travail que lui a confié le Chef de l’Etat ne peut être accompli qu’avec l’aide des élus locaux, d’où son appel: «Il faut construire ensemble ce ministère car, le développement du pays va certainement passer par le développement des collectivités locales», déclare-t-il. Et de poursuivre : «Le président de la République nous a confié l’un des départements les plus stratégiques de l’attelage gouvernemental. Il nous a donné des instructions. Nous allons donc évaluer la première phase de l’Acte 3 de la décentralisation, plus importante réforme pour la consolidation de l’ensemble des résultats du Plan Sénégal émergent (Pse) ». Et de conclure : «Il faut bien entendu, maitriser tous les dysfonctionnements et les améliorer».

Son prédécesseur Me Oumar Youm est sur la même longueur d’onde. Ce qui ne l’a pas empêché de prévenir l’ancien ministre du Tourisme sur la complexité de ce département : «Le ministère des Collectivités locales est un ministère sensible, transversal et complexe. A la fois facile et difficile, où on a des clients très exigeants, notamment les maires et présidents départementaux», avant de lui prodiguer des conseils : «Il faut être très flexible. Toutefois, il faut rester ferme. Ce ministère demande de la diplomatie politique. Car, vous avez en face de vous des exécutifs locaux qui sont des hommes politiques»
 

Ousmane Demba Kane

Mercredi 8 Juillet 2015 - 15:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter