Comité de suivi : la participation de l’opposition est essentielle (Ndiaga Sylla)

L’opposition réunie au sein de la coalition Manko Wattu Senegaal est dans sa logique de boycotter le Comité de suivi électoral. Et cet acte, de l’avis de Ndiaga Sylla, expert électoral, peut constituer un frein au fonctionnement dudit comité.



Comité de suivi : la participation de l’opposition est essentielle (Ndiaga Sylla)
L’absence de l’opposition peut constituer un frein pour le bon fonctionnement du Comité de suivi. C’est l’avis de l’expert électoral Ndiaga Sylla qui se prononçait sur le boycott par l’opposition de cette instance.

Selon lui, chaque entité qui tourne autour du processus électoral a son rôle à jouer. C’est ainsi que «. La Cena a des prérogatives que lui confèrent le Code électoral en matière de contrôle, le ministère de l’Intérieur organise des élections, et les autres acteurs non étatiques que sont les partis politiques et la société civile ont un rôle primordial à jouer dans ce comité », explique-t-il.

Ce qui, de l’avis de l’expert, signifie que «leur absence de ce comité va véritablement faire perdre à ce cadre sa consistance ». D’où la nécessité, selon lui, de «travailler» à ce que les acteurs politiques puissent le rejoindre.

«Mais au préalable, poursuit-il, il faut aller dans le sens de définir de la manière la plus claire les missions, le mode de fonctionnement et les moyens de ce Comité. Sans quoi on ne peut pas mener le travail correctement».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 25 Janvier 2017 - 15:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter