Comment Macky a noyauté le PDS et créé "Mbollo Wade": Un enregistrement d'une allure de bombe de Clédor Sène

Face à la presse ce mercredi, le leader de «Vision claire» a exhibé «des preuves» de l’implication du régime de Macky Sall dans la prolifération des listes. Le leader de "Vision Claire" a présenté un enregistrement où on l’entend discuter avec un homme qu’il a dit être Pape Samba Mboup.



Comment Macky a noyauté le PDS et créé "Mbollo Wade": Un enregistrement d'une allure de bombe de Clédor Sène

Beaucoup de coalitions qui vont participer aux élections législatives du 30 juillet sont financées par le régime de Macky Sall. C’est la bombe que Amadou Clédor Sène a lâché ce mercredi, sur les réseaux sociaux. En effet la tête de liste de «Vison claire » affirme dans une audio que Pape Samba Mboup et Farba Senghor de la coalition Mbolo Wade, ainsi que d’autres partis, coalitions ou indépendants, émargent chaque mois au Palais, en échange des 500 000 francs qu’ils reçoivent de Macky Sall.
 

«Il me proposait d’intégrer sa liste pour occuper la 10e position. Il m’a dit que c’est le Président Macky Sall lui-même qui les finançait et qu’il devait recevoir 100 millions de francs CFA les deux jours qui suivraient. Quand je lui ai dit qu’avec la 10e position, je ne peux pas être élu, il m’a répondu ceci : Si, c’est possible. Macky m’a dit : «Je vous donne 15 députés, comme ça vous allez avoir un groupe parlementaire. Et après les élections, vous allez intégrer le gouvernement. Il nous a dit : Arrangez-vous pour installer dans les 45 départements des comités électoraux, le reste, je m’en charge», a révélé Amadou Clédor Sène qui accusait la coalition de Mbolo Wade d’être à la solde de Macky Sall.
 

 



La tête de liste nationale de la coalition «Vision Claire», a aussi soutenu lors de ce point de presse que Macky Sall, en plus de Pape Samba Mboup et Farba Senghor, avait réussi à enrôler d’autres figures du Parti démocratique sénégalais (Pds). C’est le cas, selon lui, en se référant sur l’enregistrement de : «Aïda Mbodj, Farba Senghor, Condetto Niang, Abdoulaye Faye, Mamadou Lamine Massaly, Samuel Sarr, Binta Thiaw Laye, Mamadou Lamine Dramé. Il m’a fait comprendre que depuis le mois de février, ils étaient dans une logique de rejoindre Macky Sall».
 
 

Mais cet enregistrement, révèle M. Sène n’est pas le seul car, affirme-t-il, «Dans une autre partie de l’enregistrement, il m’a fait savoir qu’ils ont convenu avec Macky Sall de se partager des postes ministériels, les directions, les présidents de conseil d’administration et les ambassades et consulats après les élections». 
 
 

D’ailleurs, précise-t-il, Pape Samba Mboup lui a dit que : «tous les mois Macky lui donne 500 000 francs qu’il remet à Farba qui avait des problèmes d’arriérés de loyers. Et tous les mois, il lui donnait 500 000 francs pour Abdoulaye Faye, Condetto Niang et tous les autres qui émargeaient au Palais».
 

Selon lui,  «c’est la preuve que c’est le régime qui a financé beaucoup de listes indépendantes».


Ousmane Demba Kane

Jeudi 27 Juillet 2017 - 12:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter