Comment Mimi Touré a vécu son limogeage ?

Aminata Touré n'aura tenu que 10 mois à la tête du gouvernement.



Elle savait que la sentence allait tomber, tôt ou tard, mais elle aura opposé une farouche résistance jusqu’au bout. Le désormais ex premier ministre, Aminata Touré n’a toutefois pas facilité la tâche au président de la République qui a finalement réclamé sa démission. L’ancienne garde des sceaux a refusé, pour certains,  de rendre le tablier dans le  but de s’ériger en victime pour pousser Macky Sall à la limoger. Néanmoins, elle savait son éviction irrémédiable et l’aurait accueilli avec « sérénité ».


En effet, selon nos confrères d’Enquête, la candidate malheureuse à la mairie de Grand-Yoff, a passé une journée assez ordinaire. Elle  a rencontré les responsables de l’Alliance Pour la République(APR) de Grand-Yoff avec qui elle a « échangé sur les résultats des locales ». Ce n’est que vers les coups de 15 heures qu’ elle sera informée de la décision du président de mettre fin à ses fonctions comme l’énonce l’article 49 de la constitution du 22 avril 2001.


La messe est dite vers  18 heures. Mimi s’est rendue au palais où la sentence lui a été notifiée. Elle a été   « félicitée pour son dévouement ». Aussitôt après, la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar de Grand Yoff, s’est rendue chez elle où elle a reçu des membres de son ancienne équipe de campagne pour une séance de débriefing. 


Samedi 5 Juillet 2014 - 11:00




1.Posté par SABALY Hamady le 05/07/2014 12:18
C'est tout à fait normal. Mimi ne devrait même pas attendre qu'on l'oblige à partir. Le président est libre de reconduire Mimi, personne n'y pourra rien. Que Mimi sache qu'un poste politique n'est pas définitif. Qu'elle continue à se battre pour son parti et ne renonce pas Grand Yoff.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter