Commentaire : Apprendre de nos erreurs !



Commentaire : Apprendre de nos erreurs !
L’eau commence à couler correctement à Dakar, nous remercions le Ciel et tous ces travailleurs des différentes sociétés qui étaient impliquées pour cette solution temporaire en attendant celle définitive qui va mettre Dakar et ses habitants dans la sécurité en matière de distribution d’eau.

Gouverner c’est prévoir, les autorités n’étaient pas dans cette posture car n’ayant pas suivi régulièrement les observations des techniciens sur les mesures à prendre pour éviter la situation vécue durant presque trois semaines dans la capitale Sénégalaise. Cela a été dénoncé par tout le monde comme par exemple Serigne Abdoul Aziz Sy Junior qui a parlé « d’une négligence notoire du gouvernement qui n’a pas été prévenant ». Seulement un tel comportement est le lot quotidien de nos dirigeants qui ont du mal à respecter une adéquation entre leurs discours et la réalité relative aux préoccupations des Sénégalais.

A chaque anniversaire du naufrage du bateau le Joola, on se rappelle juste des bons comportements  de sécurité adoptés après ce drame et oubliés depuis. Les citoyens ne sont pas les seuls fautifs il est du devoir des dirigeants de faire respecter les lois et règlements dans ce pays mais surtout de travailler à diriger la population dans une certaine ligne de conduite. L’impression apparaît toujours dans les discours du président Sall mais jamais dans les actes posés. Le développement d’un pays ce n’est pas seulement de gros projets ou des budgets de milliers de milliards votés à l’Assemblée Nationale c’est surtout l’amour à cette patrie et la convergence autour de valeurs positives, il est rapporté dans la presse d’ailleurs que le chef de l’Etat a regretté le manque de solidarité de ses ministres dans cette affaire de pénurie d’eau. Comme qui dirait chacun pour soi, Dieu pour la préservation de son poste ! Si tout se limite à des intérêts personnels et des calculs politiques de la part de nos dirigeants, tous les milliards des Institutions de Bretton Woods ne développeront pas le Sénégal.

Dans ce pays où tout est priorité, nous avons besoin de dirigeants en alerte, toujours soucieux de la situation de leurs compatriotes. Il ne s’agit pas toujours de jouer les médecins après la mort. Les manifestations contre la pénurie ont montré encore la détermination des populations, les jeunes notamment mais ont montré à nouveau que ce pays ne sera plus laissé entre les mains d’autorités qui confondent Keur Massar et Keur Momar Sarr.


Mercredi 2 Octobre 2013 - 12:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter