Commentaire : Junior Super Star !



Commentaire : Junior Super Star !
Il est à la Une de la presse nationale et même internationale (Rfi) depuis quelques jours en raison du  Gamou, édition 2014. Normal, il est le porte-parole de la famille Sy de Tivaouane. Mais Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine fait l’actualité surtout à cause des points soulevés dans ses différents échanges avec les politiques qui comme lors de chaque événement religieux font le défilé chez les marabouts. Et chacun en a eu pour sa dose ! Au président, il sollicite clémence pour une stabilité politique et sociale et réaffirme soutien pour œuvrer dans le sens du développement du pays. Les libéraux sont sortis de l’audience avec Al Amine, le moral au beau fixe, le guide religieux a demandé une liberté pour leurs frères  emprisonnés dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Pour faire dans la communication politique, dans leur compte rendu d’audience, Omar Sarr et Cie mettent en avant le nom de Karim Wade. Pour les « rewmistes », Abdoul Aziz Sy Junior leur demande de dire la vérité à Idrissa Seck qu’il présente comme quelqu’un qui n’accepte pas de reconnaître ses erreurs et être imbu de sa personne. Chaque camp peut tirer profit de ces sorties.

Les politiques ne sont pas les seuls privilégiés  lors des  visites auprès des chefs religieux. Les journalistes aussi ont l’art d’utiliser des connexions pour visiter les marabouts lors de ces événements sans grande difficulté. Ainsi au moment où les responsables du Groupe Futurs Médias, rampaient devant Serigne Mbaye Sy, Racine Talla, le Directeur Général de la RTS et quelques collaborateurs en faisaient de même devant Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine. Ce dernier en profite pour rappeler aux journalistes, les responsables de télévisions surtout, le devoir de faire dans l’équilibre pour la couverture des événements religieux. Pour Al Amine, la télévision nationale est en phase avec cette préoccupation et tous les sénégalais s’y retrouvent. Depuis cet extrait de son entretien avec la délégation de la RTS qui a comme slogan « le public notre raison d’être », passe tous les soirs sur la télévision nationale. Oui, le marabout a fait l’affaire de la RTS, accusée quelques jours auparavant par Médina Baye de manquer de considération à son égard. Aussi en disant qu’on peut aujourd’hui regarder la télévision nationale à sa guise du fait d’un bon programme, il régle le problème soulevé par le chef de l’Etat qui ne voyait que musique et danse sur l’écran de la RTS.

On oublie pas la demande de Al Amine, lors de la cérémonie officielle,  pour une large concertation sur le système éducatif, la crise universitaire surtout.  Autant de sorties qui rappellent la centralité des autorités religieuses dans la marche du pays et de la nécessite d’intégrer cette réalité  dans le débat sur la laïcité sous nos tropiques. D’ailleurs les politiciens sont presque tous connectés dans les différentes familles religieuses. Il existe juste quelques théoriciens sans réel impact qui tentent de défendre une certaine orthodoxie en la matière.

En parlant au chef de l’Etat, le porte-parole de la famille Sy de Tivaouane a précisé qu’il s’agit juste d’une sollicitation. Voilà un discours juste et équilibré que nous attendons de nos guides religieux. En conseillant aussi au président d’être endurant, il sait de quoi il parle. Al Amine taxé de tout dans les moments de grandes contradictions au sein de la famille , les gestes maladroits venant souvent des plus jeunes, aujourd’hui, il leur conseille d’oeuvrer pour garder l’héritage de Mame Maodo avec l’encadrement des anciens. Comme quoi, la vérité a triomphé, normal pour quelqu’un qu’on surnomme Al Amine (le Juste). Voilà pourquoi nous osons écrire, « Junior Super Star ». Que personne ne pense à un manque de considération. Merci le Juste  de la Cité de Maodo !



Mardi 14 Janvier 2014 - 13:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter