Commentaire: Une République de cœur et son visage humain



Commentaire: Une République de cœur et son visage humain
Le président de la République dans la banlieue de Dakar entre 1 heure et 4 heures du matin, seul avec quelques proches collaborateurs et des éléments de sa sécurité fortement réduite. Le président avec ses bottes dans l’eau, vérifier des motos pompe, se renseigner auprès des sinistrés, donner des instructions sur place pour régler des problèmes d’eau potable et des charges de sable pour certaines concessions. Une maman de dire au président de saluer Mme Sall de sa part, la première dame avait salué le président au départ de sa tournée nocturne. Oui la dame qui a pleuré à juste exprimer des sentiments de surprise, de joie, d’espoir. Sincèrement j’ai eu en ce moment du reportage à la télévision nationale des frissons. Ce n’est pas la première fois au Sénégal, une telle initiative, seulement on peut croire à la franchise du président, ce n’est pas un simple coup de communication. La preuve quand dans cette nuit noire et au beau milieu des ruelles inondées, un journaliste pose une question sur la suppléance au sommet de l’Etat surtout avec quelqu’un qui n’est pas du même parti politique, le président répond que nous sommes là pour travailler et non pour des calculs politiques. Dieu merci ! La rupture promise est certainement réelle. Il nous fallait quelqu’un pour commencer mais surtout pour concrétiser une volonté du peuple.

Pourtant entre la tension de la déclaration du président de retour d’Afrique du Sud et le communiqué du Conseil des ministres plus diplomatique relativement à la Gambie, j’ai eu un moment le sentiment que nous allons juste revenir aux petits trots de Macky Sall. Non le président peut bien surprendre son monde. Il est dans son tempo. Il s’agit maintenant de poursuivre le travail en utilisant toute l’énergie de mobilisation et de solidarité des sénégalais. Le développement ce n’est pas seulement de la grande théorie c’est aussi des femmes et des hommes d’une Nation. Par exemple pourquoi pas des téléthons pour lutter contre le phénomène des enfants de la rue, des téléthons pour l’éradication ou la prise en charge réelle de certaines maladies, des téléthons pour de petits projets pour « un véritable programme de retour à la terre »…

La rigueur et le pragmatisme sont plus importants que le mythe au sein de la République. Un mythe républicain qui s’est d’ailleurs effondré depuis longtemps au Sénégal. Vive la République de cœur avec un visage humain !


Vendredi 31 Août 2012 - 17:42




1.Posté par thier le 31/08/2012 19:07
Hoo Dianga le Dioufy si tu n'étais pas un journaliste je dirai un beau orateur de politicien le regard ce n'est pas sur le rétroviseur mais plutôt devant nous là ces sentiers qui ne peuvent plus attendre par exemple les inondations, l'objet de ton commentaire , n'ont plus besoin de mots mais plutôt des solutions définitives. En cela s'ajoutent l’emploi aux jeunes , la santé, l'éducation ,l'agriculture les infrastructures ....Tu parles de rigueur oui j'y ajoute la transparence peut être mais jusque là que des mots et menaces associés aux audits pour peut être du clientélisme politique regrettable n'est ce pas ...Au pays de la téranga les priorités se multiplient d'avantage mais les autorités anciennes comme comme actuelles ne sont pas encore sur le chemin que leurs attendent la majorité des sénégalais .............

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter